Accueil Politique

Assemblée Nationale : l’accord de prêt qui finance le secteur de l’enseignement technique et professionnel voté

0
PARTAGER
Un seul point était inscrit à l’ordre du jour de la séance plénière de ce jeudi 22 juin 2017 au palais des gouverneurs à Porto-Novo. Il s’agit de la convention d’autorisation de ratification de crédit signée le 10 Avril 2017 entre la République du Bénin et l’agence française de développement dans le cadre du financement du projet de développement de l’enseignement technique et de la formation professionnelle (défipro).
 
L’objectif global que vise ce projet est de contribuer au développement économique et social du Bénin par le renforcement de l’offre de l’enseignement et de la formation technique et professionnelle.


Composantes et caractéristiques de l’accord de prêt


Le présent projet s’articule autour de trois composantes : renforcement et modernisation des infrastructures et des équipements des établissements de l’EFPT. Cette composante permettra de construire et de réhabiliter ou d »équiper en infrastructures, quatre lycées techniques et professionnels de référence et trois centres de formations par apprentissage où seront entre autres enseignés l’agropastorale, l’électrotechnique, l’énergie, les BTP, la mécanique auto, mécatronique. A cet effet, les matériels et équipements nécessaires aux formations à dispenser dans chacun des lycées techniques et CFPA seront acquis et mis en service entre autres les moyens et les procédures de maintenance et de sécurisation des équipements seront définis et mis en œuvre. Enfin une étude de faisabilité complémentaire sera réalisée suite à l’octroi d’un appui au secteur du tourisme de l’hôtellerie et de la restauration.
Composante 2
Elle vise l’amélioration et pérennisation de la qualité de la  formation technique et professionnelle pour une meilleure employabilité des apprenants. L’objectif à travers cette composante est d’impliquer fortement le ministère de l’enseignement secondaire technique et professionnel dans le recrutement et la formation des professeurs de l’enseignement technique et les candidats formateurs professionnels. Dans ce sens, il permettra de mettre en place une commission d’évaluation des candidats formateurs professionnels ; rédiger un cahier des charges pour l’école normale supérieure de l’enseignement technique ; évaluer et former les candidats à l’emploi de formateur professionnel ; mesurer le perfectionnement des professeurs et formateurs en activités. A ce titre, le projet mettra en œuvre des appuis, actions à travers l’institut d’ingénierie pour répondre aux besoins de production des curricula de formation dans les domaines jugés prioritaires par le ministère et sera opérationnel dans le dispositif formation et orientation des jeunes avec un accent particulier sur l’accès à l’EFPT pour les jeunes filles et femmes
Composante 3
Renforcement des dispositifs de gouvernance et de pilotage pour une meilleure efficience des processus décisionnelles et d’orientation de l’AFPT. Au titre de cette composante, une carte de l’EFPT sera élaborée sous la coordination de la direction de la programmation et de la prospection du ministère sur une période de six(6) mois avec l’implication des différents services compétents de l’Etat en lien étroit avec le conseil national de l’EFPT au sein duquel le secteur privé est représenté . A cet effet, une dizaine de cadres du ministère de l’inspection et de responsables de lycée sera formé. Cette formation pourra être faite sous forme d’un certificat de Master dont quatre(4) mois à distance deux(2) semaines de présence et stage d’application probablement en lien avec l’université de Toulouse. Le projet financera trois(3) réunions de la commission publique-privée qui permettront de décider et d’orienter les formatons de l’Efpt en synergie avec les appuis apportés par l’Unesco et par le projet de soutien à l’enseignement secondaire au Bénin.
Les caractéristiques de l’accord de prêt.
Le coût total du projet est de 23.millions d’Euro, équivalent à 15.87.11.00 f Cfa dont 20.000.000 d’Euro sous forme d’un crédit équivalent à 13.119.140.000 f Cfa  et 3.000.000 d’Euro sous forme de subvention. Le crédit obtenu de l’AFD est assorti des conditions suivantes : montant : 20.000.000f d’Euro équivalents à 13.119.140.000f. Taux d’intérêt 1% l’an, sur le montant décaissé et non encore remboursé. Durée de remboursement, 30 ans dont 10 ans de différé. Commission d’engagement, 0,50% sur le montant de crédit non encore décaissé. Périodicité de remboursement, semestrielle. Ces conditions permettent de dégager un élément dont de 49,6%.
Les préoccupations des députés.
Aux nombres de leurs préoccupations, les députés se sont intéressés aux sources et les statistiques annoncées par le gouvernement , les critères du choix des jeunes pour la formation technique et professionnelle, l’implication du secteur privé dans la formation des jeunes en hôtellerie, restauration et tourisme, la qualité et l’effectif total des enseignants intervenant dans les centres de formation professionnelle, les mesures d’accompagnement pour une formation des jeunes, la nécessité de renforcer la formation professionnelle au Bénin, le coût par composante du projet, les précisions à fournir  sur les quatre lycées techniques et les trois centres de formation professionnels pris en compte par le présent  projet, les éclaircissements à apporter sur la motion de candidats formateurs professionnels, les conditions de recrutement des enseignants prévu du projet, les mesures envisagées pour assurer un recrutement de qualité des formateurs au niveau de l’enseignement professionnel, le sort réservé aux centres de formation et de lycées fermés par l’Etat et les mesures envisagées pour leur réouverture ,le mode de prise en compte du secteur hôtellerie, restauration et tourisme, les précisions à porter sur les organes de gestion du projet défipro.
 A ces préoccupations, le gouvernement  a apporté des éléments de réponses subséquents, d’où le vote à l’unanimité des députés de cet accord de prêt.
 
Charles HONVOH
 


Source : pressej.info

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here