Assemblée Nationale : L’absence des ministres de Talon bloque les travaux

Assemblée Nationale : L’absence des ministres de Talon bloque les travaux

0
PARTAGER

Aucun des points inscrits à l’ordre du jour de la séance plénière tenue, Jeudi 2 juin 2016, n’a pu être examiné et pour cause, les ministres qui doivent représenter le gouvernement à cette séance plénière ont brillé par leur absence.

Les députés n’ont pu avancer dans l’exécution de l’ordre du jour de la séance plénière de ce jeudi. Les questions d’actualité et le rapport relatif à l’examen du projet de loi portant autorisation de ratification ou d’adhésion, à la convention internationale de Kyoto pour la simplification et l’harmonisation du régime douanier révisé, n’ont pu être évacués. Ce dernier point qui devait être examiné en procédure d’urgence sur demande du gouvernement a été simplement reporté à une autre séance plénière prévue pour ce jour lundi 6 juin 2016. Pour ce qui est des questions d’actualité, elles sont deux : il s’agit de celle concernant la boucle ferroviaire et posée par le député Eric Houndété, Premier Vice-président de l’Assemblée nationale. Sur ce dossier, un membre du gouvernement devait venir apporter à la représentation nationale quelques clarifications sur ce projet de chemin de fer entre Cotonou au Bénin et Niamey au Niger en passant par Parakou (Bénin). La deuxième question d’actualité qui devait faire objet de débat à l’hémicycle est celle relative à la dissolution de l’ex Inspection générale d’Etat (Ige) entre temps devenu Bureau de l’auditeur général sous le régime de l’ancien président de la République, Boni Yayi. Pour ce dossier, il s’agira pour le gouvernement, également à travers l’un de ses membres, de venir présenter aux députés, entre autres, le bilan de l’ex Inspection Générale d’Etat à la date de sa dissolution, de fournir à la représentation nationale l’inventaire des dossiers traités par l’ex Ige depuis sa création en 2006 et de fournir les résultats obtenus tout en leur produisant les rapports d’étape, les rapports provisoires ou les rapports définitifs sur chaque dossier traité. Ces deux questions d’actualité auraient pu être examinées ce jeudi 6 juin 2016, mais l’absence des membres du gouvernement a amené les députés à les reporter pour le jeudi prochain.

Kola PAQUI (BR Ouémé -Plateau)

Matin Libre

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE