Assemblée nationale : Barthélémy Kassa sauve son groupe parlementaire

Assemblée nationale : Barthélémy Kassa sauve son groupe parlementaire

1
PARTAGER

Le groupe parlementaire «République et Solidarité nationale» présidé par l’honorable Barthélémy Kassa est reconstitué. C’est du moins ce à quoi ont assisté les députés hier à l’hémicycle.

Le groupe parlementaire « République et Solidarité nationale »  vient d’enregistrer 4 adhésions après avoir perdu 4 de ses membres qui ont démissionné, il y a quelques jours. Qu’il vous souvienne que le groupe parlementaire « République et solidarité nationale » était né dans un contexte favorable au régime défunt. Ayant des points de vue divers face au soutien ou pas du régime en place, certains députés ont claqué la porte de ce groupe parlementaire. C’est d’ailleurs ce qui a valu sa dislocation avec la démission de 4 députés, il y a quelques jours. Mais contre toute attente, le groupe parlementaire République et Solidarité Nationale s’estreconstitué avec l’adhésion des députés Rachidi Gbadamassi, SofiathSchanouArouna, Sabaï Katé et Lucien Houngnibo. Il est présidé par le député Barthélemy Kassa et s’engage pour le renforcement de la démocratie béninoise à travers la création d’un environnement de paix. Il compte dix députés. Ledit groupe reste ouvert à toute forme de collaboration surtout celle s’inscrivant dans la vision de la préservation de la paix, de l’unité nationale et la solidarité sans oublier la veille pour le respect des principes démocratiques, l’édification d’une nation moderne et prospère notamment la sauvegarde des acquis fondamentaux de la conférence des forces vives de févier 1990. Cette création porte désormais à 7 le nombre de groupes parlementaires à l’Assemblée nationale.

Pour ce qui est du choix politique du groupe, il est impossible de se prononcer là-dessus pour l’instant, vu les différents courants qui se sont rassemblés pour le former.  

Kola PAQUI

Quelle destination politique pour le groupe de Kassa?

Il y a près de deux semaines, le député Barthélémy Kassa perdait le contrôle de son groupe parlementaire. « République et Solidarité nationale» s’est éclaté suite à la démission de quatre (04) de ses membres. Sofiath Schanou, Domitien N’Ouémou, Joseph Bamigbadé et  Jean Michel Abimbola avaient lâché Barthélémy Kassa. Mais tel le phénix, Barthélémy Kassa et son groupe renaîtront de leurs cendres. Hier, à la surprise de plusieurs députés, « République et Solidarité nationale » a repris vie. Barthélémy Kassa a pu obtenir le retour de Sofiath Shanou et a réussi à convaincre Sabaï Katè et Lucien Houngnibo de faire partie de son équipe. Il a par ailleurs repêché l’honorable Rachidi Gbadamassi dont le groupe s’était aussi disloqué. Le député de Matéri conserve donc tous les privilèges liés à son poste de président de groupe parlementaire. Mais il reste une équation difficile qu’il devra résoudre : les orientations  politiques du groupe. Ce lundi, le député Barthélémy Kassa et les siens n’ont pu révéler leur choix. Le jeu est vraiment complexe puisque le groupe parlementaire est fait de différentes sensibilités. Barthélémy Kassa a combattu la candidature de Patrice Talon en soutenant l’ancien Premier ministre Lionel Zinsou lors de la présidentielle de 2016.  Sofiath Schanou, Rachidi Gbadamassi et Sabaï Katè sont des lieutenants du candidat Sébastien Ajavon qui a appelé à voter pour Talon au second tour de la présidentielle. Il en est de même pour Lucien Houngnibo qui, après avoir soutenu Lionel Zinsou, a depuis déclaré son soutien au régime Talon. Ces quatre arriveront-ils à partager la même opinion? Barthélémy Kassa fera-t-il un revirement politique? Quel choix réalisera-t-il, lui sur qui pèsent des soupçons de mauvaise gestion dans la mise en œuvre du Programme pluriannuel d’appui au secteur Eau et Assainissement (Ppea II) ? Le groupe ainsi reconstitué survivra-t-il aux différentes orientations politiques de ses membres?

Barthélémy Kassa fait face, à tout le moins, à de réelles difficultés. Une situation qui influencera à coup sûr les activités de son groupe ressuscité.

A.S.

Matin Libre

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

1 COMMENTAIRE

  1. Bonjour tout le monde. Pensez un peu aux béninois de l’étranger qui ont du mal à se faire délivrer les passports et qui sont obligés de revenir au Bénin s’ils veulent avoir un passport. Parfois, le pays d’accueil veut les aider à leur octroyer les cartes de séjours, mais faute de passport, ils vivent toujours en situation irrégulière.
    C’est honteux qu’un pays comme le Bénin ne puisse pas délivrer les passports dans les ambassades lorsque nous prenons le cas de : Mali, Niger, Côte d’ivoire etc….Tout les ressortissants de ces pays obtiennent leurs passports ordinaires biométrique depuis que celui est entré en vigueur dans leurs ambassades.
    Pourtant le Bénin a les moyens.

LAISSER UN COMMENTAIRE