Assemblée Nationale : Baptême de feu réussi pour les ministres Azannaï, Djogbénou...

Assemblée Nationale : Baptême de feu réussi pour les ministres Azannaï, Djogbénou et Hèhomey

0
PARTAGER

Les ministres Candide Azannaï de la défense, Joseph Djogbénou de la Justice et Hervé Hèhomey des infrastructures et des transports étaient hier mardi 26 avril 2016 au Palais des Gouverneurs à Porto-Novo. Sous les bras, trois dossiers : le projet de loi portant autorisation de ratification du Traité sur le Commerce des Armes, adopté le 28 mars 2013 à New-York des traités ; le projet de loi portant autorisation de ratification ou d’adhésion de huit traités, Conventions et Protocoles de l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale puis enfin le projet de loi portant autorisation de ratification Convention de Minimata sur le mercure, adoptée à Kumamoto au Japon, le 10 octobre 2013. La séance plénière au cours de laquelle ces trois dossiers ont été examinés a été présidée par l’honorable Eric Houndété,

premier vice-président de l’Assemblée Nationale. Comme le veut le principe parlementaire, des débats ont précédé le vote de chaque projet de loi. Les ministres concernés par ces trois dossiers n’ont pas été ménagés. Ils étaient soumis aux feux nourris de certains députés. Au finish, plus de peur que de mal. Les parlementaires ont, dans leur majorité marqué leur intérêt pour chacun des trois dossiers défendus par les ministres présents. Ceci à travers les questions qu’ils ont posées et les observations faites. Au sujet du projet de loi portant autorisation de ratification ou d’adhésion de huit traités, Conventions et Protocoles de l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI) par exemple, les députés ont formulé les recommandations appelant à l’élaboration d’un manuel de procédure sur la sécurité aéroportuaire au Bénin ; d’un guide d’information à l’intention des usagers aux fins de faire contribuer ces derniers à la sécurité aéroportuaire etc…En somme c’est bien un baptême de feu réussi pour les ministres Hèhomey et surtout Azannaï puis Djogbénou qui sont passés du côté de l’Exécutif.

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE