Après son choix comme chef-lieu de département : Dassa reconnaissante envers Talon

Après son choix comme chef-lieu de département : Dassa reconnaissante envers Talon

0
PARTAGER

Les populations du tout nouveau département des Collines et principalement celles de la commune de Dassa se sont données rendez-vous, samedi 25 juin 2016, à la salle Ranti Ifè Oluwa ; Des retrouvailles qui avaient des allures de fête, suite à l’historique érection de la ville de Dassa comme chef-lieu du département. Devant une foule en liesse, Jacques Okoumassoun l’initiateur de cette rencontre d’échanges a appelé à l’unité des filles et fils des Collines.

"Le nouveau découpage territorial, enjeux : Unité nationale, développement durable et renforcement de la démocratie"; C’est le thème de réflexion autour duquel Jacques Okoumassoun, fils des collines a convié ses frères et sœurs ce samedi. Cette occasion a été saisie par les populations de Dassa pour témoigner leur gratitude au gouvernement pour avoir fait de leur région un département et de Dassa le chef-lieu. La sobriété, la fierté et la joie ont caractérisé ces moments d’échanges et de partage. Ainsi, pour concerner toutes les couches de la société, les producteurs ont été conviés à cette séance de travail. En leur nom, Étienne Assogba a dit toute sa reconnaissance au gouvernement béninois. A l’entendre, au-delà de cet acte formel de l’exécutif, l’heure a plus que jamais sonné pour que chacun, en ce qui le concerne, agisse pour le décollage de la commune. Le porte-parole des producteurs a rassuré le gouvernement quant au renforcement de leur rendement agricole surtout cotonnier pour que Dassa, désormais chef-lieu de département, serve d’exemple et de repère. Il a également salué et reconnu les efforts du Chef de l’Etat pour la diversification des filières de productions agricoles porteuses, qu’elles soient industrielles, vivrières et maraîchères.

Initiateur de ce moment d’échanges et de réflexions, Jacques Okoumassoun est convaincu que par la naissance de ce département "le chemin est enfin balisé pour qu’en agissant en faveur de la promotion de la culture, du tourisme et des valeurs endogènes ; nous filles et fils des 6 communes concernées, nous construisons l’avenir ensemble". Pour lui, loin de toute polémique politicienne, cette décision, ô combien courageuse du président de la République et de tout son gouvernement, est simplement destinée à améliorer l’efficacité de sa gestion. Selon lui, les impacts seront, entre autres, la matérialisation d’un nouveau cadre juridique de collaboration entre l’état et les structures déconcentrées et décentralisées, sans oublier son apport bénéfique pour la réduction du chômage des jeunes et le développement à la base. Loin de tout ego et autre considération de tous genres, le modérateur principal a demandé à ses frères et sœurs de Bantè, Dassa, Glazoué, Ouessè, Savalou et Savè de soutenir sans aucun parti pris ce choix très stratégique du gouvernement. «Il nous revient tous d’avoir un comportement citoyen», a ajouté Jacques Okoumassoun avant d’appeler les siens «à privilégier le consensus pour que rien ne nous détourne de notre objectif commun qui est de Vivre en harmonie. C’est notre profession de foi pour être encore plus forts».

Cette journée de réflexion a connu la présence et le soutien de plusieurs cadres et fils de Dassa , du maire de la localité Nicaise Fagnon et d’autres élus communaux comme le chef d’arrondissement de Kerè Daniel Otchéré.

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE