Après ses derniers échecs politiques : L’Un entame sa restructuration

Après ses derniers échecs politiques : L’Un entame sa restructuration

0
PARTAGER

Les membres de l’Union fait la Nation (Un) repensent le fonctionnement de leur alliance. Ils ont animé à cet effet une journéede réflexion ledimanche 29 mai 2016 au Chant d’oiseau.

Les Unionistes veulent tirer les leçons des derniers échecs politiques qu’ils ont essuyés (perte de sièges lors de la législative de 2015 et absence de cohésion lors de la présidentielle de 2016). Ils comptent recoller les morceaux et prendre un nouveau départ. Hier, c’est le thème « Elargir et consolider l’Union fait la Nation pour un Bénin uni et mieux géré » qui les a fondamentalement réunis. Mais ils ont aussi abordé des sous-thèmes comme « Difficultés d’organisation et de fonctionnement de l’Union fait la Nation et de ses structures décentralisées », « Les perspectives de l’Union fait la Nation comme Alliance de partis ou parti politique à l’ère des réformes du système partisan et du code électoral », « L’Union fait la Nation à l’épreuve de la réorganisation des structures de masse ». A travers ces sujets, les participants ont réfléchi par rapport au financement de l’administration permanente de l’alliance, à la fusion des partis de l’union et aux difficultés de la jeunesse de l’alliance. «Nous sommes ici à un moment crucial de l’évolution de notre pays. Nous sommes là à un moment crucial de l’évolution de l’Union fait la Nation. Il faut nous en convaincre», a déclaré le Vice-président de l’Un, Antoine Kolawolé Idji à l’ouverture de la journée de réflexion. « Vous ne vous êtes pas battus depuis 10 ans et depuis beaucoup plus longtemps pour beaucoup d’entre vous pour s’arrêter en si bon chemin », ajoutera-t-il en appelant les membres de l’Alliance à s’impliquer davantage dans la gestion de l’Un.

L’Un qui a été le plus grand regroupement politique de l’opposition ces dernières années, est sortie certes éprouvée des différentes consultations électorales organisées, il y a peu. Mais, elle fait désormais partie de la mouvance présidentielle. Il lui reste à retrouver son vrai rôle dans sa nouvelle famille politique et l’assumer pleinement. C’est aussi l’un des défis des travaux de restructuration.

A.S.

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE