Après Porto-Novo et Sèmè-Kpodji : La fièvre Talon gagne les communes de...

Après Porto-Novo et Sèmè-Kpodji : La fièvre Talon gagne les communes de Dangbo, d’Adjarra et d’Avrankou

0
PARTAGER

Le candidat de la Rupture Patrice Talon continue ses contacts avec le peuple et ses partisans. Après avoir échangé samedi dernier avec des étudiants en médecine et en pharmacie dans un grand amphi bondé sur le volet Santé de son programme dénommé «Le Nouveau Départ», le candidat Patrice Talon a continué sa tournée de prise de contact dans le département de l’Ouémé. Ainsi, de Sèmè-Kpodji en passant par Porto-Novo et Adjarra sans oublier Avrankou et Dangbo, aucune de ces communes n’a été échappé au candidat de la rupture. L’étape de Porto-Novo (5ème arrondissement) et de Sèmè-Kpodji
Le candidat Talon était dans la journée du lundi 15 février 2016, dans le 5è arrondissement de Porto-Novo où il n’avait pas pu, lors de sa précédente descente dans la ville capitale. A cette occasion, l’homme qui incarne la rupture a rencontré ses partisans nombreux massés sur le terrain en face du Collège d’enseignement général «les Cocotiers». Mais le candidat, respectueux des textes en vigueur, veut des rencontres que dans des enceintes avant l’ouverture de la campagne. Ce lundi, ce fut chose faite au quartier Tokpota où nombreux des partisans « Pata Pata  » ont pris d’assaut le lieu du rendez-vous, pour assouvir leur soif de voir et d’entendre leur idole. Après l’étape de Porto-Novo et toujours dans la journée du lundi, c’est enfin la commune de Sèmè-Kpodji qui est gagnée par la fièvre Talon. Il y a bien longtemps que Sèmè attendait le candidat de la Rupture et la mobilisation et la ferveur était à la hauteur de l’attente. Comme partout où il est passé depuis le début de sa prise de contact avec les populations, le candidat Patrice Talon a expliqué avec éloquence et pédagogie les raisons de sa candidature et ses ambitions pour le Bénin. C’est toujours la même détermination et la même fougue de gagner que suscitent ses sorties que les populations de Sèmè ont manifesté au candidat de la rupture.
Dangbo, Avrankou et Adjarra désormais dans l’escarcelle de Patrice Talon
L’ancien magnat du coton béninois et candidat en lice pour la présidentielle du 06 mars prochain a continué dans la journée d’hier mardi 16 février 2016 sa tournée de prise de contact dans l’Ouémé. C’est de façon méthodique que celui que tout le monde s’accorde à reconnaître comme le candidat de la Rupture continue son travail de conquête de la Marina. Après son fief de Cotonou, Porto-Novo et Sèmè, le candidat dont la presse internationale et tous les observateurs locaux avertis, qualifient la campagne du plus structurée et de la plus intelligente était ce mardi, au contact de ses partisans des communes de Dangbo,d’Avrankou et d’Adjarra . C’est connu que tous les Béninois ont tellement entendu parler de lui qu’ils veulent tous le voir en chair et en os.
Qu’on l’aime ou pas tous les Béninois savent que cet homme n’est pas seulement la première fortune du pays mais un « Garçon plein  » qui a osé, au risque de sa vie et contre ses intérêts économiques, s’opposer à une révision opportuniste de notre Constitution. Ce qui permet aujourd’hui d’être à la veille d’une alternance. Et qu’il pousse le sens du devoir jusqu’à vouloir incarner cette alternance crédible afin d’opérer en un mandat unique les réformes dont le pays ne peut faire l’économie. La chose est appréciée à sa juste valeur par les populations qu’il rencontre, qu’il entretient de sa vision. A chacune de ses étapes, les populations sont venues massivement pour l’écouter. Aussi, promettent-elles la victoire à l’homme au soir du 6 mars prochain à cause des nobles ambitions que le candidat a pour le Bénin. L’homme n’a pas manqué aussi de leur faire part des nombreuses réformes qu’il prévoit pour le pays une fois élu à la magistrature suprême. Soulignons que le candidat Talon n’a pas manqué d’inviter les populations à aller retirer les cartes d’électeurs une fois que l’opération de distribution sera lancée dans l’Ouémé.
Marc KOSSOU

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE