Après le premier tour du scrutin présidentiel: Les cartes d’électeur enfin disponibles...

Après le premier tour du scrutin présidentiel: Les cartes d’électeur enfin disponibles dans le Zou !

0
PARTAGER

Les populations du département du Zou ont commencé depuis vendredi 11 mars dernier à recevoir leurs cartes d’électeur, et pourront voter avec pour le second tour de la présidentielle 2016. Les communes d’Abomey, d’Agbangnizoun et de Bohicon ont été les premières à voir démarrer l’opération qui s’étend progressivement dans toutes les communes du département.

Les acteurs qui ont pour mission d’assurer la distribution des cartes ont déjà reçu jeudi 10 mars dernier, les cartes et ont mis en alerte les agents chargés de les distribuer. Après des semaines d’attente et de désespoir, les populations du Zou sont désormais servies. L’opération a démarré effectivement dans la plupart des quartiers d’Abomey, de Bohicon et d’Agbangnizoun en début de week-end avec quelques dysfonctionnements qui n’entravent pas le déroulement du processus. C’est du moins ce que beaucoup espèrent.
Un tour dans les quartiers des différentes villes et l’on constate que les choses se mettent en place progressivement pour que ceux qui sont concernés aient effectivement le précieux sésame pour pouvoir voter au second tour du scrutin présidentiel.
Les concernés sont obligés de faire les longues files d’attente, de passer des heures avant de parvenir à la table de l’agent chargé de la distribution. Un seul agent chargé de la distribution dans la plupart des postes ! Conséquence : un monde fou autour des tables de retrait. Ceux qui se présentent au niveau des postes de distribution avec les cartes de 2011 n’arrivent pas à retirer la nouvelle et sont conviés par les agents distributeurs à se présenter avec celles de 2015. Il faut donc avoir l’ancienne carte distribuée l’année dernière, une carte d’identité ou présenter un acte de naissance pour pouvoir retirer sa nouvelle carte d’électeur. Une barrière qui parait bien insupportable pour certains.
Ceux qui ne parviennent pas à retrouver le précieux sésame sont obligés de parcourir plusieurs postes de distribution ou de se rendre au siège communal du Cnt, sous l’indication des agents pour remplir les formalités requises en de pareils cas. Une situation qui crée des mécontentements. Déjà, certains se demandent même si à cette allure et avec une telle organisation, toutes les cartes pourront être distribuées avant le jour du vote.
Il faut rappeler que cette distribution a démarré suite à des marches des populations dans les communes de Zogbodomey, de Djidja et de Bohicon pour réclamer leurs cartes.

Valentin SOVIDE, AR/Zou-Collines

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE