Après l’annonce des grandes tendances par la Céna:Talon félicite Yayi Boni et...

Après l’annonce des grandes tendances par la Céna:Talon félicite Yayi Boni et dévoile ses priorités

0
PARTAGER

Le nouveau président de la République du Bénin, Patrice Talon, ne sera inspiré par aucun esprit de vengeance envers son prédécesseur Yayi Boni. Il l’a fait savoir hier lundi au cours de sa première conférence de presse tenue à son siège de campagne.

Diriger un pays pendant dix ans n’est pas une sinécure. Patrice Talon, nouveau Président de la République du Bénin, en a pleinement conscience. Au cours de sa première adresse au peuple béninois hier, il a remercié, du fond du cœur, le président sortant, Yayi Boni, pour son dévouement au service de la nation. Il l’a également félicité pour l’organisation réussie des deux tours du scrutin présidentiel de mars. « C’est l’occasion de féliciter Yayi Boni, féliciter l’Exécutif pour avoir mis à la disposition des diverses institutions les moyens matériels nécessaires pour la bonne tenue des élections. Le gouvernement, même si parfois on a eu des craintes, a fini par faire ce qui est son devoir. Il faut lui reconnaitre cela et le féliciter », a déclaré Patrice Talon. L’autre point central du chantre du nouveau départ, ce sont les grands chantiers de son gouvernement. D’entrée, le Nouveau président a tenu à rassurer Yayi Boni sur le fait qu’il ne s’inscrira jamais dans une démarche de règlement de comptes. Pour lui, les vieilles querelles sont définitivement ensevelies dans la grande morgue du passé. La patrie, selon Patrice, est ce qui compte désormais plus que tout. Le seul défi, c’est de réconcilier les Béninois avec eux-mêmes et de s’engager résolument pour le développement du Bénin. « Il serait de bon ton pour nous-mêmes et tous les Béninois qu’une certaine convivialité, une certaine amitié s’affiche. Vous savez, Yayi Boni et moi étions des amis. Ce qui nous a opposé est désormais du passé. Il n’y a plus de raison que nous soyons adversaires », a-t-il déclaré. Dans le même temps, le nouveau président élu a fait comprendre qu’il s’engagera à mettre en œuvre les reformes nécessaires pour le décollage économique de notre pays.

« Je ne serai pas candidat en 2021 »

Au cours des échanges avec les hommes des médias, Patrice Talon a également réaffirmé sa volonté à faire un seul mandat. Le prochain locataire de la Marina tient à partir en 2021 et il le fera. « Je ne serai pas candidat en 2021, parce que je ne serai plus éligible. Je ne serai plus éligible parce que pour ce qui concerne la réforme proposée dans mon projet de société sur le mandat unique, on ne pourra plus être candidat à la présidentielle lorsqu’on a été déjà une fois Chef de l’État » a-t-il déclaré. Le nouveau président de la République s’est également prononcé sur son prochain gouvernement qu’il constituera. Sur ce point, il a déclaré qu’il ne constituera pas un gouvernement pléthorique fait de remerciements à n’en point finir. ‘’La consigne aux partenaires politiques est ferme’’, a-t-il fait savoir. Le compétiteur né n’a que 5 ans, il compte très rapidement se pencher sur les réformes essentielles. Il s’agit des réformes institutionnelles, la réforme de l’administration publique et l’allègement de la dette intérieure actuelle qui s’élève à plus de 300 milliards de FCfa. Les défis sont grands. Patrice en a pleinement conscience. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle depuis hier, il s’est attelé à se concentrer sur l’essentiel. La santé du Bénin ne permet pas des instants de faste. Il faut se mettre très vite au travail. Le nouveau président donne déjà le ton, la machine est sans doute déjà huilée.

A. T.

Actu Bénin

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE