Après la libération de l’Administrateur de Comon Sa : Le message de...

Après la libération de l’Administrateur de Comon Sa : Le message de paix de Rachidi Gbadamassi

0
PARTAGER

« Tout est bien, qui finit bien ». Ainsi s’exprimait le député Rachidi Gbadamassi face aux hommes des médias, samedi 05 novembre 2016. Le dénouement heureux avec la relaxe pure et simple de l’homme d’affaire Sébastien Ajavon et de ses trois employés dans ce qu’il convient d’appeler l’affaire « cocaïne au port de Cotonou » est une source de soulagement pour le député de la 8ème circonscription électorale Rachidi Gbadamassi. Tout en félicitant le peuple béninois, le président Patrice Talon et tous ceux qui sont intervenus dans ce dossier, il invite la classe politique et tous les béninois à la culture de la paix.
Lire l’intégralité de son message.

Mesdames et Messieurs.
Chers journalistes;

C'est avec le cœur rempli de joie et de soulagement que je me présente ce jour face à vous à nouveau pour la suite de ce qui est communément appelé depuis quelques jours « l'affaire Sébastien AJAVON ». Tout est bien qui finit bien! Dieu a exaucé le peuple béninois tout entier.

Mesdames et Messieurs qu'il vous souvienne que le mardi 1ernovembre 2016, j'étais intervenu pour affirmer qu'une main invisible opérait pour séparer les présidents Patrice TALON et Sébastien AJAVON. Cette déclaration qui n'a pasété comprise a fait l'objet de moult commentaires et des positions les plus inattendues. Au regard du verdict tombé dans la nuit du vendredi 4 novembre, il est évident que ma position est très confortée.

Aucune des deux personnalités n'est accusée. Il parait donc évident qu'un troisième larron est bel et bien présent dans la chaîne des acteurs.

Mesdames et Messieurs, avant toute chose, qu'il me soit permis de décerner un satisfécit et toute la reconnaissance du peuple béninois:

•    à notre vaillante justice qui a su rester au-dessus de la mêlée et qui, loin de toute pression publique, a une fois encore dit le droit, rendu la justice au nom du peuple et pour le peuple. Pour moi, c'est le lieu de lui
rendre un hommage digne et mérité ;

•    au Président de la République, Chef de l'Etat, Chef du Gouvernement qui a suéviter toute immixtion dans la justice en observant ainsi le principe de séparation des pouvoirs qui constitue l'un des piliers de
notre système démocratique. A lui aussi, je dis un grand merci;

•    au président Sébastien AJAVON pour sa patience, sa conviction et son courage à prouver Son innocence. Je lui demande humblement de faire table rase et de ne jamais se détourner de la noble mission dont Dieu
et le peuple l'ont investie: Bienfaisance, Charité, Partage et Amour ;

•    aux papas Nicéphore Dieudonné SOGLO et Albert TEVOEDJRE icônes internationales de la Paix et références mondiales en matière de sagesse pour leur implication prompte et leurs précieux conseils aux personnalités les plus indiquées;

•    à tout le peuple béninois pour sa maturité, son attachement aux vertus cardinales et son sens élevé de patriotisme. La plupart des populations ont certainementéprouvé les mêmes sentiments que nous depuis hier nuit après la relaxe du président Sébastien AJAVON.

Mesdames et Messieurs, ce qu'il importe de retenir après tout dans cette affaire est qu'il n'y a ni vainqueur, ni vaincu. C'est simplement la victoire du peuple sur l'ennemi commun qui a voulu semer de trouble dans notre commune patrie. C'est le triomphe du peuple béninois tout entier qu'il convient de saluer. Prenons conscience de ce que cette affaire est intervenue pour mettre la rupture à l'épreuve. Etant donné que vous êtes tous deux, les chantres de la rupture, à travers cette intervention, je vous invite à œuvrer pour la-paix et l'unité nationale. La désunion et le clivage de vous deux, ne feront que nuire dangereusement à tout le peuple béninois.

Vous êtes deux empires économiques et vous avez le devoir de rester ensemble et compact pour le bonheur commun de la nation. Tous ensemble, œuvrons pour la consolidation de la paix et de l'unité nationale!

Je vous remercie!


Matin Libre

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE