Après avoir gagné la bataille contre la recolonisation:Les forces de gauche exigent...

Après avoir gagné la bataille contre la recolonisation:Les forces de gauche exigent un pouvoir au service du peuple

0
PARTAGER

La Convention patriotique des forces de gauche (Cfpg) a animé un meeting jeudi 24 mars 2016 à la Bourse du travail à Cotonou. Avec pour thème : « Victoire sur la tentative de recolonisation et perspectives de luttes pour une véritable rupture », la rencontre vise à remobiliser les militants pour la bonne gouvernance après avoir gagné la bataille contre la recolonisation. Lire ci-dessous, les recommandations du meeting aux travailleurs, à la jeunesse et au peuple.

Recommandations du meeting du 24 mars 2016

Les participants au meeting initié par la Convention Patriotique des Forces de Gauche sur le thème « Victoire sur la tentative de recolonisation et perspectives de luttes pour une véritable rupture », se réjouissent de la victoire du peuple sur la tentative de recolonisation de notre pays avec la défaite électorale infligée à l’envoyé de la France et candidat de la continuité, Lionel Zinsou. Ils félicitent les travailleurs, la jeunesse combattante ainsi que tout le peuple pour cette victoire.

Peuple béninois !

Si la tentative de recolonisation est pour l’instant écartée, il reste que notre pays est gangréné, enlisé dans la corruption, la fraude et la mauvaise gouvernance, avec leurs conséquences que sont la misère, le chômage, l’impunité. Il reste la Françafrique avec le pacte colonial qui réduit notre pays en fournisseur de matières premières et en consommateur de produits importés.
La bataille contre la recolonisation a été gagnée grâce à ta mobilisation, à ta vigilance, à ton patriotisme. Pour gagner la bataille contre la mauvaise gouvernance et lancer le développement du pays, il faut également ta mobilisation, ta vigilance, ton patriotisme. C’est pourquoi, les participants au meeting du 24 mars 2016 à la Bourse du Travail de Cotonou t’adressent les recommandations ci-après pour un pouvoir réellement au service du peuple :
- Contre l’impunité, exige tout de suite que soient publiés les dessous des dossiers des scandales économiques, de fraudes et de crimes de sang (affaires Dangnivo, Sohoudji, etc.) sous le règne de Boni Yayi ; exige que les auteurs soient identifiés et punis ;
- Pour la garantie des libertés, exige que soient jugés et sanctionnés les violateurs des libertés publiques ; que soient réhabilitées et indemnisées les victimes des violations.
- Pour la bonne gouvernance et contre le clientélisme, exige que, comme à l’université, les Dg et directeurs des administrations et entreprises publiques soient élus avec révocabilité ;
- Contre l’exclusion des fils des pauvres de l’Ecole, exige que s’arrête la ruine de l’Ecole, qu’il n’y ait plus de classe sans maître et que s’arrête la privatisation des universités publiques ;
- Pour l’emploi et l’accroissement du savoir-faire national, exige que nos produits ne soient plus exportés bruts ; que la production nationale soit promue et les producteurs nationaux (artisans, paysans, industriels) soutenus et protégés ;
- Pour le développement rapide du pays et sa souveraineté, exige que demeurent dans le patrimoine national les secteurs stratégiques ; que soit enrayé l’analphabétisme avec l’instruction à travers nos langues nationales qui doivent être des langues d’instruction et d’administration dans leur terroir ;
- Pour un minimum de bien-être, exige que soient satisfaites les revendications matérielles légitimes des travailleurs, des paysans, artisans, jeunes.
Travailleurs de toutes catégories, jeunes des villes et campagnes,
Vous avez monté des Comités anti-fraude pour battre la tentative de recolonisation. Maintenant, montez et renforcez partout dans les administrations et entreprises publiques, dans les établissements scolaires et universitaires, dans les quartiers, villages, marchés, arrondissements et communes des Comités pour la bonne gouvernance afin de contrer les pilleurs et fraudeurs enrayer ainsi la mauvaise gouvernance et œuvrer pour un pouvoir au service du peuple.
Pour l’heure, exigez les Etats généraux du peuple en vue de revoir les règles de fonctionnement de notre pays pour une véritable rupture avec le système d’impunité et du pacte colonial.

Fait à Cotonou, le 24 mars 2016

Les Participants

Actu Bénin

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE