Animation de la vie politique nationale: l’UN refflechit sur son avenir

Animation de la vie politique nationale: l’UN refflechit sur son avenir

0
PARTAGER

A la faveur d’une journée de réflexion tenue, dimanche 29 mai, au Chant d’oiseau à Cotonou, les représentants des partis politiques membres de l’alliance l’Union fait la Nation ont décidé de la restructuration de leur organisation. Les travaux ont porté sur le thème : «Elargir et consolider l’UN : pour un Bénin uni et mieux géré ». C’est le vice-président, Kolawolé Antoine Idji, qui a ouvert les travaux.

Demeurer une alliance ou se transformer en parti politique. L’Union fait la Nation cherche sa voie entre ces deux options pour exister sur l’échiquier politique béninois.

Dans son mot de bienvenue à la journée de réflexion devant aboutir à l’une des options, Fatahou Djima, président du comité d’organisation, a rappelé qu’à sa mise en place, en janvier 2010, l’UN a été accueillie par un grand enthousiasme des populations. Mais telle une barque, elle a traversé des zones de turbulence mais elle n’a pas chaviré. L’UN, a-t-il poursuivi, est sortie de la dernière échéance électorale affaiblie. Elle reste une organisation politique au cœur de tous les combats décisifs du Bénin. La vision de la transformer en parti politique n’est pas encore réalisée et demeure une préoccupation pour ses membres. Conscients que l’UN est une vision qui dépasse les hommes et les femmes qui la composent, les membres du bureau politique transitoire ont décidé de la tenue des présentes assises. Celles-ci doivent se pencher sur la restructuration de l’alliance afin de lui redonner des forces pour de meilleurs résultats dans les prochaines années.
Notamment, il s’agit d’analyser le parcours de l’UN, son organisation, son fonctionnement depuis sa création, de mobiliser la troupe autour des grandes questions de la vie de l’alliance et du pays, de soumettre aux forces vives les questions relatives à la réorganisation de l’UN, de concevoir les différentes procédures et méthodes d’organisation et de fonctionnement des organes dirigeants et des principales structures de masse de l’UN. Pour canaliser les réflexions, les participants ont été répartis en trois panels dont les thèmes sont «Difficultés d’organisation et de fonctionnement de l’Union fait la Nation et de ses structures décentralisées» ; «Les perspectives de l’Union fait la Nation comme Alliance de partis ou parti politique à l’ère des réformes du système partisan et du code électoral» ; «L’Union fait la Nation à l’épreuve de la réorganisation des structures de masse». Les travaux devront permettre d’élaborer les approches stratégiques et de fonctionnement en vue de mobiliser et convaincre les Béninois que l’UN reste la solution aux problèmes du pays. Tour à tour, Lazare Sèhouéto, président du comité de réflexion, et Kolawolé Antoine Idji, vice-président de l’UN, sont intervenus pour réaffirmer les motivations des assises et leurs attentes. Au regard du nouveau contexte politique et en tant qu’acteur de la Rupture, ils ont exprimé leurs souhaits et ceux de voir l’UN dynamisée pour plus d’efficacité.
La fin sera marquée par des recommandations et propositions allant dans le sens du maintien de l’alliance ou de sa transformation en parti politique.

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE