Aménagement de la route des pêches : Dakpè Sossou s’interroge sur les...

Aménagement de la route des pêches : Dakpè Sossou s’interroge sur les causes du blocage

0
PARTAGER

Le projet d’aménagement de la route des pêches a amené le député Dakpè Sossou, deuxième secrétaire parlementaire, à adresser une question orale avec débat au gouvernement. Celle-ci est relative au délai contractuel des travaux, le nom des entreprises en charge des travaux, les taux d’avancement des travaux et les causes du blocage.

En effet, ce projet qui a été lancé par le régime défunt peine à décoller. Même les fonds dégagés par la Banque ouest africaine de développement pour les travaux d’aménagement du tronçon routier Cotonou-Adounko, long de 12,55 km, n’ont rien donné. C’est pour trouver une issue heureuse à ce blocage que le député interpelle le gouvernement.

Question orale avec débat au gouvernement

(Article 106 du Règlement intérieur de l’Assemblée Nationale)

Objet : Blocage des travaux d’aménagement de la route des pêches

Pour mettre en valeur le patrimoine culturel, religieux et touristique de la région littorale du Bénin, les travaux d’aménagement du tronçon routier Cotonou-Adounko, long de 12,55 Km, ont été lancés le vendredi 14 février 2014. La mobilisation par la Banque ouest africaine de développement (BOAD) pour la réalisation de ce projet s’élève à douze milliards (12.000.000.000) sur un coût total de treize milliards cinq cent soixante-dix-sept millions (13.577.000.000) de francs CFA.

Pièce maîtresse d’un large programme de développement touristique qui a fait objet de présentation par le gouvernement à la table ronde de Paris en juin 2014, ce projet inclut la construction de près de cinq mille (5000) chambres d’hôtels et de nombreuses installations touristiques, la « route des pêches », d’une quarantaine de kilomètres logeant la côte, censée relier la capitale Cotonou à Ouidah. Jusqu’à ce jour, ce merveilleux projet n’a toujours pas vu le jour.

La représentation nationale prie le gouvernement d’apporter des réponses claires aux questions suivantes :

1- Quel est le délai contractuel de ce marché de travaux ?

2- Quelles sont les entreprises ayant en charge la réalisation des travaux ?

3- Quels sont, à ce jour, les taux d’exécution physique et financière des travaux ?

4- Quelles sont les véritables causes du blocage du projet ?

5- Le coût global du projet inclut-il les frais de dédommagement des riverains ?

Si oui, quel en est le montant ? Le dédommagement a-t-il été fait avant le démarrage des travaux ?
Si non, qu’est-ce que le gouvernement prévoit à cet effet ?
6- Quels sont les impacts de la table ronde de Paris sur ce projet ?

Porto-Novo, le 05 août 2016

Honorable Dakpè Sossou

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE