Alternances démocratiques en Afrique : qu’est devenu votre ancien président ?

Alternances démocratiques en Afrique : qu’est devenu votre ancien président ?

2
PARTAGER

À quand remonte la dernière alternance démocratique dans votre pays et qu’est devenu votre dernier chef d’État dont la succession s’est déroulée de manière pacifique ? De l’Algérien Liamine Zéroual en 1999 au Béninois Yayi Boni en 2016, zoom sur ces présidents qui ne se sont pas accrochés au pouvoir.

Contrairement aux apparences, l’alternance démocratique en Afrique, ça fonctionne… Certes pas tout le temps – c’est un euphémisme -, mais sans doute plus souvent que ce que certains pessimistes veulent bien croire.

Dans plusieurs pays où les élections ne sont pas systématiquement problématiques, des chefs d’État ont su se retirer ces dernières années sans faire de vagues, à l’issue de leur dernier mandat constitutionnel ou après une défaite électorale. Quand ils ne sont pas tout simplement morts de leur belle mort, sans que cela ne donne lieu à une transition douteuse ou violente.

De l’Algérie à l’Afrique du Sud, en passant par le Sénégal et le Mozambique, le continent compte aujourd’hui 22 anciens présidents – 18 encore en vie – dont les successeurs aujourd’hui en exercice sont parvenus démocratiquement au pouvoir.

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

2 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE