Alerte : le Bénin reçoit ses premières menaces d’attaques Djihadistes.

Alerte : le Bénin reçoit ses premières menaces d’attaques Djihadistes.

10
PARTAGER

Longtemps épargné, le Bénin est désormais sous le coup de sérieuses menaces d’attaques Djihadistes. La ville de Djougou (Ville située au nord du Bénin) serait la principale cible des djihadistes qui menaceraient d’attaquer les lieux de culte du christianisme.

Selon l’Agence Bénin Presse, la ville de Djougou est en alerte maximale ; des gendarmes, policiers et militaires lourdement armés font la patrouille dans la ville et sont postés au niveau des points stratégiques, pour faire face, d’après une source sécuritaire, aux djihadistes qui auraient annoncé d’éventuelles attaques dans la localité. «On a appris que les djihadistes s’annoncent à Djougou et visent les lieux de culte du christianisme », a révélé à l’ABP, un agent de sécurité qui a requis l’anonymat.

Des équipes mixtes composées de policiers, gendarmes et militaires lourdement armés vont le guet au niveau de la Cathédrale de Djougou, dans l’enceinte des écoles catholiques Patient Redois et du collège Jean Paul II. Selon l’ABP, outres ces lieux, d’autres endroits que l’on reconnait comme étant des points de retrouvailles ou dédiés à la communauté chrétienne sont surveillés par les forces de l’ordre et de sécurité publique comme du lait sur le feu.

Kandi également sous la menace?

«Kandi n’est aucunement menacé par le mouvement islamiste Boko Haram», a martelé le maire Alidou Démonlé Moko, ce vendredi, au cours d’une rencontre à la salle de réunion de la mairie de Kandi avec les imams, prédicateurs, têtes couronnées, sages, notables, leaders d’opinion et les membres du cadre de concertation interreligieux de cette commune.

Rapporté par l’ABP, cette rencontre du maire Alidou Démonlé Moko avec les différents courants de l’islam résidant dans sa commune et les forces de sécurité publiques fait suite aux rumeurs qui circulent depuis quelques jours, faisant état de ce que Kandi serait la cible du mouvement islamiste  ‘’Boko Haram’’. Des échanges effectués au cours de cette rencontre, on retient qu’il existe plusieurs courants islamiques à Kandi et que la collaboration n’est pas souvent facile. Mais, aller jusqu’à assimiler cette cohabitation difficile à l’extrémisme, les prédicateurs et imams présents dans la salle disent catégoriquement non.

Tout en insistant sur la laïcité de notre Etat, et en invitant les participants à sensibiliser les populations frontalières, les forces de sécurité et de défense comptent garder l’alerte et multiplier les patrouilles sur toute l’étendue de la commune.

Benin web TV

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

10 COMMENTAIRES

  1. laissez moi vous dire que DIEU nous a donné la « Paix » et nous a laissé la « Paix » et c’est seulement le Bénin qui a 12

  2. Quel dommage pour un pays qui se dit avoir des pouvoirs mystique et se faire attaquer vos vaudous sont t ils impuissant comme quoi seul Dieu est puissant et incomparable

LAISSER UN COMMENTAIRE