Affaire saisie de 18 kg de cocaïne au port de Cotonou :...

Affaire saisie de 18 kg de cocaïne au port de Cotonou : Une nouvelle décision contre Ajavon

1
PARTAGER

Sébastien Ajavon est toujours visé par l’administration publique. Le 23 novembre 2016, la Direction générale des douanes et droits indirects lui a adressé un nouveau courrier porteur d’une mauvaise nouvelle. Ladite correspondance suspend en effet l’agrément provisoire du commissionnaire agréé en douane de la Société de courtage de transit et de consignation (Socotrac). Une société que dirige Sébastien Ajavon. Le même courrier (Lire ci-contre ladite lettre) informe que la décision a été prise suite à « la découverte de cocaïne dans un conteneur disant contenir des gésiers de dinde importés par la société Comon». Le commissionnaire agréé de Socotrac est donc mis au chômage. Une nouvelle décision qui vient fragiliser le Patron des patrons. En effet, le 21 novembre dernier, le Directeur général des Douanes et droits indirects, Pierre-Claver Tossou avait déjà suspendu les activités du Terminal à conteneur de la Socotrac. Des centaines d’emplois avaient ainsi été suspendus à quelques semaines des fêtes de fin d’année. Au-delà des emplois détruits, certains observateurs pensent que c’est un acharnement contre l’homme d’affaires Sébastien Ajavon contre qui, d’ailleurs, deux décisions aux conséquences incommensurables ont été prises dans la même semaine. A les entendre, le procès pour « transport et trafic illicite de drogue à hauts risques » fait le 04 novembre dernier contre l’Administrateur général de Comon-Cajaf Sa et qui a abouti à sa relaxe pour insuffisance de preuves reste une «machination». Pour eux, le but du nouveau régime est d’affaiblir un «allié gênant» afin de régner sans partage. Les décisions de cette semaine confortent plutôt leur position.

A.S

aCotonou

Commentaires

commentaires

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE