Accueil Politique

Affaire « Logements sociaux » au Bénin : Le député Kora Gounou Zimé crie à un autre scandale ICC-service

1
PARTAGER

Jeudi 15 juin 2017, la question orale avec débat au gouvernement du député Kora Gounou Zimé sur la gestion des logements sociaux a été examinée  par les députés au Palais des gouverneurs à Porto-Novo. A cette occasion, l’auteur de la question orale avec débat, le député Kora Gounou Zimé a fait de troublantes révélations sur les promoteurs immobiliers qui, a-t-il déploré, veulent faire subir aux populations un autre scandale ICC services. Lire ci-dessous ses propos.  

«  ….La situation des logements sociaux  est en passe de devenir une escroquerie à grande échelle des populations si le gouvernement ne prend pas les dispositions idoines pour enrayer le phénomène organisé par des promoteurs immobiliers  véreux et des cadres de l’Etat.  Les promoteurs immobiliers, généralement, présentent des résidences de types F1, F2, F3 et F4.  Le coût minimal avoisine généralement 10 millions de FCFA et, il  est proposé au client d’intégrer «  sa maison » dès qu’il aura payé à peu près, le 1/3 du montant au guichet  d’une banque partenaire. C’est ainsi qu’un cadre d’une société  d’Etat a d’abord payé la somme de 2.600.000 puis 400.000, un peu plus tard,  soit au total, 3 millions de FCFA, pour une villa de type F4 faite de séjour,  de 3 chambres,   d’une cuisine et des sanitaires.  Selon le contrat, après avoir libéré le premier acompte, le client est sensé intégrer la maison avant de solder  les 6.600.000 FCFA restants, par des dépôts réguliers suivant un échéancier bien établi  entre les deux parties. Malheureusement, depuis lors, il continue d’attendre. Le promoteur de la société dont il a pu avoir le numéro de téléphone portable lui a indiqué la zone où se trouve le chantier  des villas qu’il est en train de construire, dans la commune d’Abomey-Calavi. Plusieurs autres clients de la même société qui ont payé les fonds exigés d’eux dans un compte d’une banque contre reçu, n’ont jamais été satisfaits. Les clients croient de plus en plus à une arnaque. Le promoteur, pour les rassurer,  avait l’habitude de  déclarer que c’est le président Boni Yayi lui-même qui remettra les clés des premières villas achevées, au cours d’une grande cérémonie. Va-t-on vers un autre scandale du genre ICC-Services ? Les pouvoirs publics ont l’obligation de faire des investigations   pour débusquer tous les promoteurs immobiliers qui abusent de la bonne foi des clients et du gouvernement ».

Propos recueillis par Kola Paqui


Source : Matin Libre

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here