Affaire Ajavon : Le suspense continue

Affaire Ajavon : Le suspense continue

0
PARTAGER

L’affaire d’arrestation au Port autonome de Cotonou de la cocaïne dans un conteneur de la société COMON SA de Sébastien Ajavon prend des allures vertigineuses. Alors que les affidés de l’homme d’affaire prévenu manifestent pour réclamer la libération de leur leader dénonçant un complot politique, les praticiens de droit se livre une bataille médiatique. Le Procureur de la République près le tribunal de Cotonou s’est enfin prononcé. Une réplique est venue de la part des avocats de celui qui est arrivé troisième à la dernière élection présidentielle… L’imbroglio continue car la commission d’enquête mixte mise sur pied n’a pas encore déposé son rapport qui permettra au Procureur de libérer les prévenus,  constater un fragrant délit ou confier le dossier le dossier à un juge d’instruction. Pour le moment, Sébastien Ajavon et ses employés sont gardés à la compagnie de gendarmerie de Cotonou. Il faut noter que lundi dernier les enfants et épouse de l’homme d’affaire sont descendu de Paris pour l’assister. Son allié Patrice Talon qu’il a aidé à accéder au pouvoir ne descendra que demain de sa visite privée en France. Dans le camp de ce dernier, c’est la sérénité. L’indépendance de la justice est un principe sacrosaint. Les dénonciations de coup politique n’ébranlent guère…

 

Des scènes de violences

Les scènes de violence enregistrées dans certains quartiers de Cotonou depuis le placement en garde à vue, vendredi soir, de  l’homme d’affaires Sébastien Ajavon, dans l’affaire présumée de trafic de cocaïne impliquant sa société Cajaf-Comon, ont gagné les villes de Sèmè-Podji, Comè, Grand-Popo et Lokossa où des partisans et employés de l’opérateur économique ont, entre autres actes de protestation, brûlé des pneus, barricadé des axes routiers, scandant des slogans hostiles au régime en place, pour réclamer la libération de leur leader.

Ce lundi dans la matinée à Grand-Popo, les populations ont érigé des barricades sur la voie inter-Etats Cotonou-Lomé, à la suite des mouvements d’humeur enregistrés samedi et dimanche dans les autres villes de Sèmè-Podji, Comè, Grand-Popo et Lokossa.

Les forces de l’ordre interviennent au fur et à mesure pour ramener le calme dans ces différentes localités.

L’homme d’affaires devrait être auditionné par le procureur de la République dans l’après-midi, selon une source judiciaire.

Amèdé MAHOUTONKPE 


pressej.info

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE