Aéroport de Tourou: Le vol inaugural annoncé pour demain

Aéroport de Tourou: Le vol inaugural annoncé pour demain

0
PARTAGER

L’aéroport international de Tourou à Parakou est prêt pour être mis en service. Le vol inaugural est annoncé pour demain jeudi, à la faveur du démarrage mardi de l’opération de calibration en vol, suite aux travaux confortatifs de construction et d’équipement du joyau.

Les derniers réglages pour la mise en service de l’aéroport international de Tourou ont démarré mardi. Un aéronef-laboratoire de l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (Asecna) a atterri avec une équipe d’experts en calibration en vol pour vérifier le bon fonctionnement des équipements et certifier de la qualité du signal à bord. La mission est conduite par l’ingénieur en calibration, Abdoulaye Camara, et également composée des pilotes Cheick Oumar Bérété et Thomas Lagarde. Elle répond à une recommandation de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) qui prône le contrôle systématique lors de leur mise en service de tous les équipements d’aide à la navigation aérienne et à l’atterrissage. Visant à permettre aux appareils de poser en toute sécurité, l’opération consiste à examiner en vol les signaux électromagnétiques émis pour garantir la fiabilité des moyens de radionavigation dont dépendent en partie la régularité et la sécurité de la navigation aérienne internationale. Le contrôle démarré en présence de Bertin Boniface Lyani, directeur de l’Agence nationale de l’aviation civile (Anac), dure quarante-huit heures. Elle devrait aboutir à la délivrance d’une attestation avant le lancement officiel du premier vol par le président de la République, prévu pour demain jeudi.

La construction et l’équipement partiel de l’aéroport de Tourou sont entamés depuis mai 2013. Les travaux de construction des chaussées aéronautiques ont été achevés et réceptionnés en août 2014. L’équipement a suivi ; mais la réalisation de la clôture de sûreté aéroportuaire prévue dans ce premier lot avait été différée. Il a été donc question, après la première phase du chantier, de prolonger de 900 m la piste initiale d’atterrissage qui est passée de 2400 m (sur 45 m de large) à 3300 m, et de clôturer l’aéroport pour le mettre aux normes internationales de l’aviation civile afin d’accueillir les avions de dernière génération.
L’implantation de l’aéroport de Tourou a coûté environ 30 milliards de francs CFA. Certains se demandent s’il répond vraiment à un souci d’efficacité dans le transport aérien ou à une simple ambition politique de répartir les infrastructures de haut standing sur l’ensemble du territoire national. ?

Claude Urbain PLAGBETO A/R Borgou-Alibori

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE