Accueil Politique

Actualité sociopolitique nationale : Auguste Vidégla invite à accompagner l’exécution du PAG

0
PARTAGER
Le Professeur Auguste Vidégla, Président du parti ‘’Rassemblement des Béninois pour une nouvelle vision (RBNV), a effectué un brillant passage, jeudi 8 juin dernier, dans l’émission « 90 minutes au Bénin » de la chaîne de télévision Canal3 Bénin. L’entretien a esseulement tourné autour de la gouvernance Talon, et de l’actualité sociopolitique nationale.
 
D’entrée de jeu, Auguste vidégla a expliqué la démarche du Gouvernement Talon pour impulser le décollage du pays. Il fait observer que l’année 2016 a servi à conceptualiser le PAG, et que 2017 va donner le top de sa mise en œuvre. Ainsi, les rencontres de sensibilisation sur le Programme d’action du gouvernement (PAG) visent à faire comprend la vision du gouvernement et les packages de services et projets à l’endroit des populations. Cette démarche rentre dans la logique afin d’impliquer les populations à cette mise en œuvre. Au sujet des polémiques relatives aux vagues de soutien au chef de l’Etat, le président du RBNV bat en brèche tous les arguments fallacieux avancés jusqu’à là. «Aucun gouvernement au monde ne peut interdire des soutiens public à l’action gouvernementale.» fait-il remarquer. «Aujourd’hui qui a intérêt à ce que notre pays échoue dans ce travail de relance de l’économie ?» lance-t-il, pour couper court à la polémique. Mais en ce qui concerne les critiques formulées à l’encontre du gouvernement, Auguste Vidégla déclare que « c’est la preuve de la vitalité de la démocratie au Bénin ». il ajoute que  « Le Gouvernement n’est pas réfractaire à la critique, surtout quand elle est constructive. Nous accueillons ces critiques quand elles sont constructives, et je pense que le chef de l’État en prend compte».  
 
Toutefois, l’invité dénonce la crispation qui prend le pas sur les enjeux de développement. Mais l’ardeur des détracteurs de la Rupture et du Nouveau départ n’émoussent pas la détermination du gouvernement et de son chef le Président Talon, qui se refusent de verser dans des conjectures et autres rumeurs comme cela coure les rues. Egalement par rapport aux critiques  sur le régime en place, par certains politiciens au parlement et autres, Auguste Vidégla a donné son opinion. « Ce que nous attendons aujourd’hui, c’est que ces groupes  puisent se déclarer de l’opposition…mais les actes de sape ou tendant à ternir l’image l’image du pays ou du chef de l’État ne sont pas une bonne chose », a-t-il déclaré.  
 
Une Gouvernance capitaliste ?
 
Les différentes réformes économiques du Gouvernement, tant dans la gestion des sociétés et offices d’État que dans certains services sont interprétées de mesures capitalistes à outrance. Face à ces allégations, Auguste Vidégla rappelle que l’option de gouvernance d’un pays est tributaires d’une vision. Et fait observer que le système solidaire qui n’est pas du social depuis ces années est tributaire de cette lecture ’’biaisée ». Il a relevé que la vision du Gouvernement est d’aller vers une situation de production, en créant un cadre favorable.
 « Nous pensons que ce n’est pas un capitalisme sauvage, c’est un capitalisme à visage humain (…) mettre le citoyen face à lui-même et améliorer son niveau de productivité » a-t-il clarifié. «Le nouveau départ est en marche pour un Bénin révélé» va-t-il déclarer.
 
 
Il rasure les septiques sur la concrétisation du PAG, dont le volet social est contenu dans l’ARCH, qui prend en compte le volet assurance maladie, les micros crédits, la retraite et la formation. Au sujet des populations qui s’impatientent : «Ce qui est bien prend du temps pour être bien structuré » dira Auguste Vidégla.
Il ajoute que le peuple ne souffre pas fondamentalement comme les gens le disent, encore que les salaires sont payés à bonne date et l’État est à pied d’œuvre pour accompagner les populations à travers des reformes contenues dans le PAG.
 
Juste SEWLAN
 


Source : pressej.info

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here