Actualisation de la liste électorale : Le Prd à la tête du...

Actualisation de la liste électorale : Le Prd à la tête du Cos-Lépi ?

0
PARTAGER

Des rumeurs ont fait croire que le Parti du Renouveau démocratique (Prd) a pris le contrôle du  Conseil d’orientation et de supervision de la Liste électorale permanente informatisée (Cos-Lépi) hier mardi.  Fausse alerte. C’est aujourd’hui que le bureau du Conseil sera désigné. Et vu les forces politiques présentes, beaucoup s’interrogent sur l’issue de la rencontre de ce jour.

Les membres du Cos-Lépi éliront ce jour le bureau de l’organe. Conformément au Code électoral, ils devront désigner un président, un vice-président et un rapporteur. Contrairement aux intoxications  qui laissent entendre que le député Prd Badirou Din-Owoladé Aguemon est désigné président de l’organe, les 11 membres du Cos-Lépi se réuniront ce jour. En attendant les résultats, on pourrait se demander si le parti arc-en-ciel pourrait conserver la présidence de cet organe stratégique. Le député Badirou Din-Owoladé Aguèmon pourrait-il réussir à succéder à Augustin Ahouanvoébla? La situation parait un peu complexe actuellement au sein du Cos-Lépi. En dehors du  directeur  général  de  l’Institut  national  de  la  statistique  et de l’analyse économique et du directeur du service national en charge de l’état civil, le Cos-Lépi compte également 9 députés de différentes sensibilités politiques. Il y a deux (02) députés de l’Union fait la Nation (Gérard Gbénontchi, Louis Vlavonou) un (01) député de l’Alliance Soleil (Issifou Amadaou),  trois (03) députés des Forces cauris pour un Bénin émergent (Idrissou Bako,  Gilbert Bangana et Dossou Simplice Codjo), un (01) député du Prd (Badirou Din-Owoladé Aguemon), un (01) député de l’alliance  Renaissance du Bénin et Réveil patriotique (Adolphe Djiman) et un (01) député de l’Alliance nationale pour la démocratie et le développement ( Cyprien Togni). A priori, aucune formation n’est vraiment forte pour prétendre prendre seule la présidence du Cos-Lépi. Le Prd qui déclare soutenir Patrice Talon pourra-t-il convaincre à part les députés Fcbe,  les autres  formations politiques à soutenir sa candidature? Louis Vlavonou de l’Union fait la Nation, qui n’a pas moins d’ambitions, lâchera-t-il cette occasion? Les Fcbe semblent avoir sur papier moins de chance de contrôler la présidence de l’organe. Et la bataille reste vraiment serrée. Elle l’est d’autant que les résultats des travaux du Cos-Lépi pourraient servir à l’organisation du référendum sur le projet de révision de la Constitution. Le gouvernement doit logiquement sentir le besoin de compter sur des hommes de confiance  dans cet organe qui «manipule» la liste électorale. Le Prd présente-t-il le meilleur candidat? Plusieurs observateurs restent dubitatifs puisque non seulement, le Prd avait combattu lors de la présidentielle de 2016 la candidature de Talon, mais aussi, Badirou Din-Owoladé Aguemon parait moins au fait des réalités du Cos-Lépi. Louis Vlavonou a par contre, lui, un avantage grâce à ses nombreuses années d’expériences.  

De sources crédibles informent par contre que le Prd devrait siéger dans le bureau du Cos-Lépi. Cela ferait partie de l’accord conclu entre les députés « Tchoco-tchoco» et leurs collègues de l’Union fait la Nation (Un). En cas de trahison de l’Un, ont conjecturé les mêmes sources, le Prd pourrait obtenir le soutien des élus cauri et négocier d’autres complicités pour concrétiser son rêve. Mais il y a une certitude : des résultats réalistes sanctionneront la rencontre de ce jour.

A.S


Matin Libre

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE