Actualisation de la LEPI : Yayi joue contre Houngbédji

Actualisation de la LEPI : Yayi joue contre Houngbédji

3
PARTAGER

Les membres du Conseil d’orientation et de supervision de la Liste électorale permanente informatisée (COS LEPI) se sont retrouvés hier au siège de la structure à Agblangandan pour élire l’organe dirigeant de l’institution. Hélas ! Les ambitions de la majorité parlementaire qui porte un candidat du Parti du renouveau démocratique (PRD) se sont heurtées à l’inflexibilité de la minorité constituée par les Forces cauris pour un Bénin émergent (FCBE) et alliés
Gilbert Bangana pour la minorité face à Dr Aguèmon Badirou pour la majorité. C’est le duel qui se joue au COS LEPI et a bloqué l’élection du bureau de l’institution. Prévue pour démarrer à 15 heures, c’est après 16 heures que le doyen d’âge a procédé à la vérification du quorum pour démarrer la séance. Ils étaient dix présents sur onze. Le député Simplice Dossou Codji absent, a laissé procuration à un de ses collègues FCBE. Après quelques minutes d’échanges entre les membres, le président de la séance Louis Vlavonou a suspendu la séance pour permettre aux membres d’échanger entre eux. Les députés se retrouveront à nouveau le lundi prochain. Ils ont du temps pour continuer les négociations.
En fait, la majorité parlementaire (les soutiens de Patrice Talon puis le PRD) avait désigné cinq députés contre quatre pour la minorité FCBE, soit 9 élus députés. Avec la présence du directeur général de l’Etat civil Iropa Joseph Konti, Alexandre Samon Biaou et directeur général de l’institut national de la statistique et de l’analyse économique (INSAE) au sein de l’organe, il faut une majorité de 6 pour espérer être élu président.
Finie la lune de miel…
Le partenariat entre les FCBE et le PRD qui a porté Lionel Zinsou aux dernières élections présidentielles n’est qu’un vieux souvenir pour les deux parties. La volte-face de la famille arc en ciel aux lendemains de la victoire de Patrice Talon et la position alambiquée des verts sont bien annonciatrices de la fin de ce partenariat politique qui aura été de courte durée. A l’épreuve des réalités du Nouveau départ, les intérêts sont devenus divergents et transparaissent dans ce duel pour l’élection du bureau du COS LEPI en charge de l’actualisation du fichier électoral. Quand on sait que ces deux derniers sont des cadres promus par l’ancien régime de Boni Yayi, on n’est pas surpris de les voir s’arrimer à la minorité pour porter son candidat à la présidence. Ainsi des pressions seraient faites sur ces deux responsables de l’administration publiques de la part de leurs anciens mentors afin qu’ils ne cèdent pas et soutiennent le candidat de la minorité. L’ancien président de la République Boni Yayi qui voit son camp très proche du but saignerait aux quatre veines pour confirmer le paradigme. Fais gagner son camp serait une victoire personnel sur son ennemi intime Patrice Talon auquel s’est affilié Adrien Houngbédji et les siens. Ainsi, la bataille FCBE-PRD ferait rage. Sauf miracle, tout joue en faveur de la minorité parlementaire au COS LEPI. C’est l’ayant compris que le doyen d’âge qui est membre de l’Union fait la Nation donc de la majorité a subtilement reporté la séance.
Raoul HOUNSOUNOU
Les neuf députés membres du COS LEPI
1- Idrissou BAKO
2- Simplice CODJO
3- Gilbert BANGANA
4- Cyprien TOGNY
5- AGUEMON BADIROU
6- Issifou AMADOU
7- Adolphe DJIMAN
8- Gérard GBENONTCHI
9- Louis VLAVONOU.

aCotonou

Commentaires

commentaires

3 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE