Actions urgentes dès le 6 avril prochain : Soglo propose trois priorités...

Actions urgentes dès le 6 avril prochain : Soglo propose trois priorités à Talon

3
PARTAGER

Le président Nicéphore Dieudonné a mené le combat contre la FranceAfrique et pour la réalisation de la rupture d’avec le régime du changement. Combat remporté haut les mains. Mais l’ancien président de la République ne crie pas pour le moment victoire. Pour lui, «c’est maintenant que le plus dur commence. Pas d’euphorie à avoir», prévient-il. Pour Soglo, il faut transformer l’échec de la continuité en victoire pour la rupture. Et pour se faire, dit-il, toutes les intelligences doivent être mises ensemble. «Talon est condamné à réussir », déclare l’ancien maire de Cotonou «mais pas seul». Il appelle donc à la conjugaison des efforts et énumère quelques priorités pour le nouveau président après son investiture le 6 avril prochain. D’abord, Nicéphore Dieudonné Soglo propose au président Patrice Talon, une fois installé, de convier toutes les forces qui ont contribué à son élection à un enrichissement voire un amendement de son projet de société. Après cela, la première priorité consistera à faire l’état des lieux des dettes intérieures et extérieures. Soglo propose à Talon de faire appel au Fonds monétaire international (Fmi) dont l’expertise ne peut être contestée. Comme deuxième priorité, Soglo propose à Talon de demander au Fmi de l’aider à faire une réforme fiscale.

«S’il ne le fait pas, il est foutu», ajoute le président-maire. Enfin, pour la sécurité et la paix dans la sous-région, notamment au niveau de l’espace Cedeao, Soglo invite le nouveau président du Bénin à se rendre à Abuja au Nigéria, pays le plus important dudit espace, afin de discuter de la mise en commun des services de renseignement et des forces capables de combattre le terrorisme. Talon devra ensuite se rendre dans toutes les autres capitales de la Cedeao pour la même cause, souligne Soglo. Le déplacement d’Abuja devra aussi lui permettre de demander la fourniture du gaz au Bénin pour faire tourner ses centrales. Car, «pas de développement sans énergie», rappelle l’ancien président de la République. Tout ceci étant fait, le président du «Nouveau Départ» pourra aller voir du côté de l’Europe et des Etats-Unis. Ce sont des conseils d’aîné que Soglo voudrait bien que Talon écoute.

Jean-Marie Sèdolo

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

3 COMMENTAIRES

  1. Voyons donc! Quel paternalisme outrancier!
    Pourquoi ne lui concocte-t-il pas carrément son agenda et son programme de travail, tout simplement?
    Franchement!

    • Mais non, simplement Hercule faisant du hercule à la sauce FMI. Rien de parternaliste ni d’outrancier, Juste du hercule

LAISSER UN COMMENTAIRE