Accueil Politique

Absence prolongée du Président Talon : Adrien Houngbédji face à son destin !

0
PARTAGER

Le 24 mai 2017, le Président Talon s’est absenté du territoire béninois pour des motifs encore inconnus. 20 jours plus tard, aucun communiqué ni document officiel ne renseigne les béninois de la destination de leur Président. Au cours d’une rencontre avec le corps diplomatique et consulaire le 06 juin dernier, le Ministre béninois des affaires étrangères et de la coopération, Aurélien Agbénonci avait fait savoir, sans pour autant donner les preuves formelles, que le Chef de l’Etat est en voyage pour honorer ses engagements avec les partenaires de l’Etat béninois.

Dans une interview accordée à l’Agence France Presse le 07 juin 2017, le Ministre Agbénonci s’est ravisé et a indiqué que le Chef de l’Etat profite de son séjour privé à Paris pour faire un bilan de santé. Ce cafouillage communicationnel du Ministre des affaires étrangères a eu le mérite d’entretenir davantage, dans l’opinion publique nationale et internationale, la confusion sur les mobiles de l’absence du Chef de l’Etat du territoire béninois.

Lire aussi : Confusion autour du voyage du Président Talon

Pour le Juriste Nourou-Dine Saka Saley, même si l’absence prolongée et inexpliquée du Chef de l’Etat n’empêche le fonctionnement régulier des institutions de la République et de l’administration publique elle comporte une incidence constitutionnelle majeure.

« L’article 50 de la constitution du Bénin parle de vacance de pouvoir sans préciser le délai ou le temps à partir duquel l’absence peut être considérée comme une vacance de pouvoir. Il est dit qu’en cas d’absence du Chef de l’Etat, la vacance peut être prononcée mais à partir de combien de temps ? (…) aucune précision n’est donnée à ce niveau donc il se pourrait éventuellement qu’une absence de deux semaines soit légitimement considérée comme une vacance du pouvoir auquel cas il serait du pouvoir du Président de l’Assemblée Nationale de saisir la Cour Constitutionnelle pour constater la vacance et enclencher donc le processus de suppléance constitutionnelle » a expliqué le Juriste Nourou-Dine Saka Saley lors d’une interview accordée à la rédaction de Bénin Web Tv.

Lire aussi : Nourou-Dine Saka Saley sur la polémique de l’absence prolongée du Président Talon

Des explications du Juriste, il est aisé de comprendre que le Président de l’Assemblée Nationale, Maître Adrien Houngbédji dispose, dans le contexte actuel des choses, de toutes les armes constitutionnelles pour suppléer le Chef de l’Etat à condition que, conformément aux dispositions de la Constitution du pays, la Cour Constitutionnelle constate la vacance du pouvoir suite à la délibération du Parlement sur le sujet à la majorité absolue de ses membres. Plusieurs fois candidats non élu à la présidentielle du Bénin, Maître Adrien Houngbédji semble donc être aujourd’hui  face à son destin.


Source : Benin web TV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here