Absence du Chef de l’Etat au Nigeria après son investiture : Talon...

Absence du Chef de l’Etat au Nigeria après son investiture : Talon confirme les raisons évoquées par Matin Libre

2
PARTAGER

Après ses visites au Togo, en France et en Côte d’Ivoire, votre quotidien Matin Libre a publié dans sa parution N°0430 du mardi 19 avril 2016 un article intitulé : « Après le Togo, la France et la Côte d’Ivoire : A quand Talon chez Buhari ? » Il était question d’attirer l’attention du nouveau Chef d’Etat sur l’importance pour le nouveau régime de préserver les relations séculaires d’amitié qui unissent le Bénin et le grand voisin de l’Est, compte tenu du poids du Nigeria dans le tissu économique du Bénin. A notre entendement, le nouveau président devrait réserver sa première visite dans la sous-région au Nigeria comme ce fut le cas avec le président sortant Boni Yayi. Mais puisque cela n’a pas été le cas, il fallait attirer l’attention du président Patrice Talon sur cet état de chose. C’est alors que des sources proches de la présidence nous ont donnés les raisons qui justifient que Patrice Talon ne se soit pas encore rendu chez Muhammadou Buhari aux premières heures de sa prise de pouvoir. Nous avons alors évoqué lesdites raisons dans la parution N°0432 du jeudi 21 avril 2016 dans un article intitulé : « Coopération sud-sud : Talon bientôt au Nigeria ». Selon nos sources, il s’agissait en réalité d’incompatibilité de calendrier. Sinon le président Talon devrait se rendre au Nigeria le même jour où il était allé au Togo. Mais la rencontre a été reportée de justesse parce que le président nigérian n’était pas disponible. La suite, c’est une succession d’incompatibilité de calendrier avec le séjour de trois jours du président Talon à Abidjan puis d’une semaine à Paris, jusqu’au samedi 14 mai 2016 où il s’est enfin rendu au Nigeria pour assister à un sommet des Chefs d’Etat sur la sécurité régionale. Un sommet auquel a pris part le président français François Hollande et qui a permis au président béninois d’être reçu en audience par Muhammadou Buhari afin de discuter des questions de coopération bilatérale.

Dans l’interview qui a accordée au journal français Le Monde, Patrice Talon a confirmé mot pour mot les raisons alors évoquées par Matin Libre quant à l’incompatibilité de calendrier justifiant le fait qu’il ne soit pas rendu à Abuja avant le samedi 14 mai 2016. « Je devais aller au Nigeria pour une visite bilatérale, mais nous n’avons pas pu caler une date avec le président Buhari. Je suis allé à Abidjan en visite privée et en visite de travail. Je suis allé en France pour des raisons médicales et, à cette occasion, j’ai rencontré le président Hollande », a répondu Patrice Talon au journaliste de Le Monde qui voulait savoir pourquoi il avait réservé ses premiers voyages au Togo, à la France puis à la Côte d’Ivoire. De même, s’agissant de l’importance de préserver les relations de bon voisinage entre le Nigeria et le Bénin, Patrice Talon a confirmé tout ce que Matin Libre a affirmé dans les parutions citées plus haut. A la question de savoir comment il envisageait la relation avec le Nigeria, Patrice Talon a répondu : « Elle est bonne et elle sera fructueuse. Nos populations sont sœurs. Il y a beaucoup à faire ensemble. Je veux développer l’exportation de produits agricoles de l’est du Bénin vers le Nigeria et faire ainsi de mon pays le petit grenier du Nigeria ». C’est dire que, comme Matin Libre, le Chef de l’Etat est conscient de la nécessité de préserver les liens d’amitié et de fraternité entre les deux peuples et entre les deux états qui partagent des centaines de kilomètres de frontière.

Bertrand HOUANHO

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

2 COMMENTAIRES

  1. Bonjour tout le monde. Pensez un peu aux béninois de l’étranger qui ont du mal à se faire délivrer les passports et qui sont obligés de revenir au Bénin s’ils veulent avoir un passport. Parfois, le pays d’accueil veut les aider à leur octroyer les cartes de séjours, mais faute de passport, ils vivent toujours en situation irrégulière.
    C’est honteux qu’un pays comme le Bénin ne puisse pas délivrer les passports dans les ambassades lorsque nous prenons le cas de : Mali, Niger, Côte d’ivoire etc….Tout les ressortissants de ces pays obtiennent leurs passports ordinaires biométrique depuis que celui est entré en vigueur dans leurs ambassades.
    Pourtant le Bénin a les moyens.

LAISSER UN COMMENTAIRE