A la demande du chef de l’Etat: Les députés en session extraordinaire...

A la demande du chef de l’Etat: Les députés en session extraordinaire dès demain

0
PARTAGER

Une nouvelle session extraordinaire, la troisième de l’année 2016, s’ouvre demain jeudi 4 août, au palais des Gouverneurs à Porto-Novo. C’est à l’initiative du président de la République qui a introduit à son ordre du jour et en procédure d’urgence, l’examen de six dossiers portant tous sur des autorisations de ratification d’accords de prêts évalués à près de 130 milliards FCFA.

Les députés de la septième législature ne se reposeront pas longtemps après la clôture jeudi 28 juillet dernier des travaux de la deuxième session extraordinaire de l’année 2016. Ils renouent avec l’hémicycle où s’ouvre demain la troisième session extraordinaire demandée par le président de la République, Patrice Talon. Celle-ci porte six points à son ordre du jour. Lesquels points concernent des projets de lois portant autorisations de ratification d’accords de prêt pour le financement de certains chantiers de développement. Dans la correspondance adressée à l’Assemblée nationale, le gouvernement a souhaité l’examen de ces dossiers en procédure d’urgence. Il s’agit de l’accord de prêt de la Banque arabe pour le développement économique en Afrique (Badea)d’un montant de 2,75 milliards FCFA environ relatif au financement de la deuxième ligne de crédit au profit du Fonds national de la microfinance (Fnm), de l’accord de prêt sous forme d’Istin arestreint de la Banque islamique de développement (Bid) d’un montant de 16,7 milliards FCFA environ relatif au financement de la deuxième phase du Programme intégré d’appui à la microfinance, de l’accord de prêt sur les ressources du Fonds de solidarité islamique pour le développement d’un montant d’environ 11 milliards FCFA relatif au financement de la deuxième phase du Programme intégré d’appui à la microfinance et l’accord de prêt sous forme d’Istina de la Bid d’un montant d’environ 6,985 milliards FCFA relatif au financement du projet de construction de l’Université polytechnique d’Abomey et de la deuxième phase du projet de construction de l’Université d’agriculture de Kétou. A ces dossiers de demande d’autorisations de ratification, il faut ajouter l’accord de prêt sous forme d’Istina de la Bid d’un montant d’environ 79,20 milliards FCFA relatif au financement du projet de construction de l’Université polytechnique d’Abomey et de la deuxième phase du projet de construction de l’Université d’agriculture de Kétou et l’accord de prêt relatif aux ressources du Financement international de développement agricole (Fida) d’un montant d’environ 13,700 milliards FCFA relatif au financement du projet d’appui au développement du maraîchage (Padmar). Les députés, au cours de leur séance plénière du jeudi 28 juillet dernier, avaient donné une suite favorable à la demande d’examen en procédure d’urgence demandée par le chef de l’Etat. Le bureau de l’Assemblée nationale s’est réuni mardi 2 août pour procéder aux derniers réglages devant favoriser l’examen de ces six dossiers à la faveur de cette session extraordinaire qui opère sa mue demain au Parlement.

Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE