5ème Conseil des ministres:Les nouveaux promus dans les Ministères

5ème Conseil des ministres:Les nouveaux promus dans les Ministères

1
PARTAGER

Trois nominations ont été prononcées au Conseil des ministres du 18 mai 2016 présidé par le président de la République Patrice Talon. Il s’agit du Directeur de cabinet et du Conseiller technique juridique du ministre des infrastructures et des transports, et du Directeur du matériel des armées au Ministère de la défense nationale. D’autres sujets relatifs, entre autres, à la situation des ressources humaines dans le secteur de la santé, la sécurité et l’acquisition exceptionnelle d’engrais vivriers pour le compte de la Caia au titre de la campagne vivrière 2016-2017 ont été aussi abordés. Lire ci-joint, le communiqué intégral.

Communiqué du Conseil

Le Conseil des ministres s’est réuni mercredi, le 18 mai2016, sous la pr6sidence de Monsieur Patrice Talon, président de la République, Chef de l’Etat, Chef du
Gouvernement.
Au cours de la séance, le Conseil des ministres aapprouvé plusieurs dossiers.

I. Réunions statutaires
Le conseil a approuvé les réunions statutaires du Ministère du tourisme et de la culture au titre de 1’année 2016.

2. Situation des ressources humaines dans le secteur de lasanté
Le ministre de la Santé a présenté au Conseil des ministres unrapport sur la situation des ressources humaines dans lesecteur de la santé.
Le rapport fait apparaître au 31 décembre 2015, un effectiftotal de 14 587 agents répartis comme suit :
- personnel médical : 582 agents ;
- personnel paramédical : 9872 agents ;
- personnel administratif : 4133 agents.
L’analyse de la situation actuelle des ressources humaines ensanté au Bénin révèle par ailleurs les principaux problèmes ci-après :
- insuffisance de planification et de recrutement du personnel médical et paramédical ;
- insuffisance de personnel qualifié ;
- répartition inéquitable du personnel ;
- absence de mécanismes efficaces de maintien des agentsau poste dans les zones défavorisées ;
- inadéquation de la formation des professionnels de santé avec les besoins du secteur.
En prenant acte de ce compte rendu, le Conseil a instruit le ministre de la Santé de faire un point global à travers un tableau synthétique faisant ressortir :
Le point du personnel à recruter en urgence ;
Les infrastructures existantes ;
Les infrastructures inachevées ;
L’état des équipements ;
Les divers projets et programmes.

3. Rencontres internationales au Bénin
Le Conseil des ministres a autorisé :
• L’organisation à Cotonou, de la 5èmeconférence annuellede l’Alliance Bordeless du 18 au 20 mai2016 et
• L’organisation des 17èmejournées scientifiques annuellesde la Sociétéouest africaine de chimie (Soachim), Cotonou du 02 au 05 août 20l6.

4. Participation du Bénin à des rencontres internationales à l’étranger
Le Conseil des ministres a autoriséla participation du Bénin à la rencontre sur l’examen approfondi de haut niveau à mi-parcours de la mise en œuvre du programme d’actiond’Istanbul en faveur des Pays les moins avancés (Pma) pourla décennie 2011-2020 à Antalya en Turquie du 27 au 29mai 2016.
Il est à rappeler qu’à travers la mise en œuvre du programmed’action d’Istanbul, la Communauté internationale s’estengagé pour juguler les problèmes structurels que rencontrent les Pays les moins avancés (Pma) afin d’éliminerla pauvreté.
La réunion d’Antalya regroupera les plus hautes autorités despays membres du Groupe des Pays les moins avancés, leurspartenaires au développement, les représentants desorganisations internationales et sous régionales.
5. Mise en place d’une Direction de la communication àla présidence de la République
Le Conseil des ministres a approuvé une communication du ministre d’Etat, Secrétaire général de la présidence de la République relative à la mise en place d’une Direction de la communication à la présidence de la République.
La Direction de la communication telle que conçue pour la promotion de l’action publique doit planifier, réaliser et assurer la qualité et la cohérence de toutes les opérations deCommunication à travers trois grands pôles que sont :
la communication institutionnelle faisant la promotion dela qualité de l’action publique ;
la communication par la presse faisant une large diffusion de l’action publique ;
la veille et l’analyse de l’information sur lesdites actions.
En approuvant cette communication, le Conseil des ministresa instruit le ministre d’Etat, Secrétaire général de la présidence de la République de recourir à l’assistance d’uncabinet justifiant d’une expertise avérée en matière derecrutement.

6.Examen de la mise en œuvre de la décision du Conseildes ministres relative à l’acquisition exceptionnelled’engrais vivriers pour le compte de la Caia au titre dela campagne vivrière 2016-2017
Le ministre de l’Agriculture, de l’élevage et de la pêche et le ministre de l’Industrie, du commerce et de l’artisanat ontrendu compte de la mise en œuvre des décisionsadministratives du Conseil des ministres en ses séances des 08et 09 mars 2016 sur l’acquisition exceptionnelle d’engraisvivriers (Npk et Urée) auprès de fournisseurs priv6s pourle compte de la Centrale d’achat des intrants agricoles(Caia) au titre de la campagne vivrière 2015-2017.
Il ressort de ce compte rendu que la décision d’acquisition au titre exceptionnel d’engrais vivriers faisait apparaitre unecommande de 15 000 tonnes d’urée 46% et40 000 tonnes deNpk.

Or il s’avère :
- d’une part que les disponibilités actuelles de la Caia enengrais pour les vivriers à la suite des derniers inventairesse présentent ainsi qu’il suit :
a. Npk : 19 544 tonnes ;
b. Urée 46% : 12149,400 tonnes ;
c. Kci : 3500 tonnes :
d. K2SO4:2 500 tonnes ;
- et d’autre part que les besoins complémentaires desproducteurs évalués par les Carder, et qui sont respectivement de 15 000 tonnes en Npk et 30 000tonnes en urée 46%, peuvent être couverts par descommandes en cours. En outre :
- à la date du 05 avril 2016, le ministre en charge desFinances n’avait pas pu mobiliser le financement bancairenécessaire pour la commande desdits engrais ;
- aucun ordre de service d’ex6cution de commandepublique ou des contrats de marché approuvé n’a été adressé aux fournisseurs identifiés ;
- aucun contrat de marché n’a été conclu avec lesfournisseurs retenus par l’Etat béninois.
Par ailleurs, les prix indiqués dans lesdites commandes fontapparaître un surcoût de plus de cinq milliards de FCfa parrapport aux prix obtenus fin avril 2016 pour les commandesurgentes de la campagne 2015-2017.
En examinant la situation, le Conseil des ministres a décidé de rapporter les décisions administratives du Conseil des ministres des 8 et 9 mars 2016 relatives à l’acquisitionexceptionnelle de ces engrais vivriers Npk er Urée auprès dedivers fournisseurs privés au titre de la campagne agricole2015-2017.

7. Compte rendu de l’inspection de l’aéronef présidentiel B727-2OO immatriculé TY-25A
Le ministre des Infrastructures et des transports a présenté au Conseil un rapport d’inspection de 1’aéronef présidentielimmatriculé TY-25A effectué mercredi, le 11 mai 2016 parune équipe conjointe de l’Agence nationale de l’aviation civile (Anac) et des forces aériennes.
De l’examen du rapport, le Conseil des ministres a décidé derenoncer à l’acquisition de cet aéronef compte tenu notamment de la non-disponibilité de l’ensemble de ladocumentation relative à la maintenance, aux enregistrementsd’entretien et au suivi de la navigabilité de 1’aéronef.
8. Organisation d’une opération conjointe de sécurisationdénommée « Mamba ».
Dans le cadre du renforcement de la sécurité des populationsde nos villes et de nos campagnes, les ministres en charge de1’Intérieur et de la Défense ont présenté au Conseil, unecommunication relative à la sécurisation du territoire national.
En approuvant ladite communication, le Conseil a donné desinstructions aux ministres concernés en vue de la mise en œuvre des opérations de sécurisation projetées.

9. Annulation des ventes de gré à gré sur le domaine privé de l’Etat
Le ministre de l’Economie et des finances a rendu compte au Conseil des ministres des ventes gré à gré du domaine privé de l’Etat sur le Titre Foncier 113 dans le 12ème arrondissement dela Commune de Cotonou au lieu-dit »Djomèhountin » aumépris des dispositions de la loi 2013-01 du 14 août 2013 portant Code Foncier et Domanial en République du Bénin.
En approuvant cette communication, le Conseil a instruit le ministre de l’Economie et des finances de faire :
Engager par l’Agentjudiciaire du trésor les procéduresen vue de l’annulation des titres fonciers délivrés ;
Réaliser un audit sur les transactionsfoncières et immobilières opérées sur le domaine privé de 1’Etat et des collectivit6s territoriales depuis 2O13, date d’entréeen vigueur du Code foncier et domanial à l’effet devérifier le respect des dispositions 1égislatives et réglementaires ;
Procéder à un état des lieux complet du domaine privé de l’Etat et des collectivités territoriales.

Enfin, les nominations suivantes ont été prononcées :
A. Au Ministère des infrastructures er des transports
Sur proposition du ministre des Infrastructures et des transports :
1. Directeur de Cabinet : Monsieur VictorinVidjanagniHonvo
2. Conseiller technique juridique : Monsieur EdgardPierre Roch Quenum

B. Au ministre de la Défense nationale
Sur proposition du ministre délégué auprès du président dela République, chargé de la Défense nationale :
Directeur du matériel des Armées : Colonel AbouIssa

Le Secrétaire général du gouvernement,
Edouard Ouin Ouro

Actu Bénin

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE