2nd tour de la présidentielle:Abt au cœur de la coalition de la...

2nd tour de la présidentielle:Abt au cœur de la coalition de la rupture

0
PARTAGER

Les grandes tendances du scrutin présidentiel du 6 mars dernier ne lui permettent pas d’accéder au second tour. Une déception, certainement, pour lui, sa famille politique et ses nombreux militants. Mais après les premiers moments, Abdoulaye Bio Tchané a vite fait de reprendre le combat politique. Pleinement engagé dans les tractations pour le second tour, le président de l’Alliance Abt est en effet l’homme sur qui repose le rassemblement général autour du candidat le mieux placé au sein de la coalition de la rupture.

Dans une vidéo qui a fait le tour de la toile le 15 janvier 2016, Abdoulaye Bio Tchané présentait le communiqué final sanctionnant une rencontre entre plusieurs candidats à la présidentielle, unis pour faire échec à la fraude électorale et empêcher le K.o vainement chanté par la mouvance présidentielle. La coalition de la rupture venait ainsi de naître, et Abt se révélait comme le porte-parole de ce regroupement, qui sonnait comme une réplique à l’alliance républicaine constituée autour de Lionel Zinsou par les Fcbe-Prd-Rb. Aujourd’hui, les négociations pour le second tour sont intenses, et c’est encore l’ancien ministre des finances et de l’économie du Général Kérékou qui conduit les pourparlers. D’abord, Abdoulaye Bio Tchané a réussi à convaincre la plupart des autres candidats malheureux de la coalition de la rupture à créer un consensus autour de l’élection de Patrice Talon au second tour. Ensuite, le président de l’alliance Abt travaille à l’élargissement de la coalition à d’autres forces politiques. De sources crédibles, ses négociations portent leurs fruits et plusieurs acteurs politiques, pas des moindres, vont se rallier au candidat de la coalition de la rupture, dès la proclamation des résultats par la cour constitutionnelle.

Autre action à l’actif du président Abt, la conduite des tractations autour des accords politiques, c’est-à-dire la prise en compte des aspirations des membres de la coalition, pour une gouvernance concertée, en cas de victoire. L’ancien directeur Afrique du Fmi se révèle comme un fin négociateur et un animal politique. On lui a souvent reproché sa difficulté à fédérer les acteurs politiques de taille autour d’un idéal, mais le leader des TabatiTaba démontre ainsi qu’il s’agit d’une considération infondée, sur sa personne. L’homme ne ménage donc aucun effort lorsque les intérêts généraux sont en jeu. Le président Bio Tchané a opté pour une alternance crédible à la tête du pays dès 2016. L’histoire retiendra certainement son nom, en tant qu’ardent artisan de l’empêchement du troisième mandat déguisé de Yayi Boni, en cas de victoire de Patrice Talon au second tour du scrutin présidentiel.

Abdourhamane Touré

Actu Bénin

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE