2nd tour de la présidentielle 2016 : La signature du protocole d’accord...

2nd tour de la présidentielle 2016 : La signature du protocole d’accord de 24 candidats de la coalition de la rupture

0
PARTAGER

Azalaï Hotel a servi de cadre hier, lundi 14 mars 2016 à la signature du protocole d’accord des candidats de la coalition de la rupture. Les 24 candidats ayant apposé leurs signatures s’engagent à battre la campagne partout dans le pays au côté de Patrice Talon pour une victoire certaine.

Ils ont scellé davantage leur lien pour la victoire au soir du scrutin 20 mars prochain. En effet, la signature de ce protocole d’accord vient honorer leur engagement pris de soutenir tous ensemble le candidat de la rupture qui sera sorti au second tour de la présidentielle de 2016.

Dans sa lecture de la déclaration préliminaire du protocole, le président Abdoulaye Bio Tchané souligne que la situation politique, économique et sociale est caractérisée par la décadence des institutions politiques et celle de système partisan, la dépravation des mœurs politiques, le délitement du tissu social et de la cohésion sociale, l’accentuation de la pauvreté, le chômage massif des jeunes et la corruption généralisée. Selon lui, les candidats sensibles à ces maux, entendent œuvrer ensemble pour y remédier. En outre en considérant de l’engagement du candidat Patrice Talon à ne faire qu’un seul mandat en qualité du président de la république, à renoncer expressément à l’exécution de la condamnation financière de l’Etat de l’ordre de 129 milliards prononcé en sa faveur, ses engagements à privilégier l’intérêt général et préserver la paix et l’unité nationale, sa volonté à combattre tout conflit au sommet de l’Etat avec des aspirations profondes, les 23 autres candidats s’engagent à battre le macadam.

Pour y mieux arriver, ils réaffirment leur détermination à restaurer le modèle démocratique tout en respectant cinq (05) points fondamentaux dont ‘’apporter leur soutien et celui de leurs formations de base au candidat Patrice Talon, faire une campagne électorale active et visible en faveur du candidat de Patrice Talon sur toute l’étendue du territoire en général et dans leurs fiefs respectifs en particulier, mettre leurs équipes de campagne en liaison avec celles de Patrice Talon tant au niveau national, communal, local et de la diaspora, assurer une coordination efficiente des activités de campagne, adopter tout au long de la campagne un comportement qui garantit la paix, la concorde, l’unité nationale et tout autre valeur républicaine et puis mettre tout en œuvre pour atteindre les objectifs définis de commun accord avec le candidat Patrice Talon’’.

Les 24 candidats signataires de cet accord de protocole sont : Sébastien Ajavon, Aké Natondé, Gabriel L. Ajavon, Mohamed Atao Hinnouho, Issa Soulé Badarou, Saliou Youssao Abdou, Simon Pierre Adovèlandé, Nassirou Arifari Bako, Karimou Chabi Sika, Issa Azizou, Zakari Goudali, Bertin Koovi, Pascal Irénée Koupaki, Moudjaïdou Issoufou Soumanou, Richard Sènou, Marie Elise Gbèdo, Daniel Edah, Général Robert Gbian, Jean Alexandre Hountondji, Issoufou Kogui N’Douro, Issa Salifou, Christian Lagnidé, Marcel Alain De Souza et le candidat au second tour, Patrice Talon. Il faut souligner que la liste n’est pas encore définitive, car d’autres candidats s’annoncent.

Azalaï, point de départ de la rupture
L’hôtel Plm Alédjo a été le point de départ de la démocratie béninoise pour avoir abrité la conférence nationale des forces vives de la Nation en février 1990. 26 ans après, des forces vives du Bénin, voyant les acquis de cette démocratie menacés, ont décidé de s’unir pour empêcher cette menace qui vient, selon elles, du pouvoir en place. Bien avant la tenue du 1er tour de l’élection présidentielle le 6 mars 2016, plusieurs candidats et personnalités politiques se sont mis ensemble pour créer l’alliance de la rupture. Il était question de tout faire pour que ne se réalise une victoire au 1er tour du candidat Lionel Zinsou et ensuite de se regrouper autour du candidat de cette alliance pour réaliser la rupture.

Objectif atteint le dimanche 6 mars dernier. Les béninois, à plus de 70% ont opté pour cette rupture. Hier, lundi 14 mars 2016 à Azalaï hôtel, l’alliance de la rupture a pris forme avec la signature de l’accord par au moins 25 candidats, y compris Patrice Talon. En effet, Patrice Talon a apposé cette signature au bas de l’accord, tout comme Sébastien Ajavon, (22,96%), Abdoulaye Bio Tchané (8,79%), Pascal Iréné Koupaki (5,85%), respectivement classés 2è, 3é, 4é et 5é selon les résultats donnés par la Cour constitutionnelle. L’accord porte également les signatures de Aké Natondé, Gabriel L.

Ajavon, Mohamed Atao Hinnouho, Issa Soulé Badarou, Saliou Youssao Abdou, Simon Pierre Adovèlandé, Nassirou Arifari Bako, Karimou Chabi Sika, Issa Azizou, Zakari Goudali, Bertin Koovi, Pascal Iréné Koupaki, Moudjaïdou Issoufou Soumanou, Richard Sènou, Marie Elise Gbèdo, Daniel Edah, Général Robert Gbian, Jean Alexandre Hountondji, Issoufou Kogui N’Douro, Issa Salifou, Christian Lagnidé, Marcel Alain De Souza. Liste d’une grande majorité d’anciens collaborateurs de Yayi qui disent désormais non à la continuité de ses actions par l’intermédiaire de Lionel Zinsou. Les signatures apposées, les membres de la coalition ont fait une photo de famille à l’étage supérieur de l’hôtel avant de faire leur entrée triomphale dans la salle Bio Guerra déjà pleine à craquer depuis des heures. Il est procédé à l’appel des signataires de l’accord, ceci à la demande de la foule qui a fait le déplacement.

Puis, l’accord a été rendu public par le porte-parole de la coalition de la rupture, Abdoulaye Bio Tchané. A l’arrivée comme au départ de Azalaï hôtel, les candidats ont reçu un accueil chaleureux des populations massées au portail. Une liesse populaire qui n’est rien d’autre que la volonté du peuple d’en finir avec l’actuel régime. Patrice Talon draine désormais un électorat important qu’incarne ces différents soutiens. Selon des sources, Talon sera épaulé par chacun de ces candidats dans leurs fiefs, histoire de montrer que celui qui incarne le «Nouveau Départ», c’est bien lui.

Jean-Marie Sèdolo

Déclaration de soutien au candidat Patrice TALON au second tour de l’élection présidentielle de mars 2016

Le dimanche 06 mars 2016, le peuple béninois s’est exprimé de façon souveraine à l’occasion de l’élection du nouveau Président de la République qui présidera aux destinées de notre pays pour les cinq prochaines années.

Les grandes tendances annoncées par la CENA, et confirmées par la Cour Constitutionnelle constituent, sans nul doute, l’expression d’une volonté sincère du peuple de rompre avec la gouvernance de ces dix dernières années.

Par leur vote, les Béninoises et les Béninois dans une écrasante majorité, ont plutôt accordé leur confiance aux candidats de la rupture.

En cette fin de second mandat du régime sortant, la situation politique, économique et sociale de notre pays est caractérisée par la décadence des institutions politiques et celle du système partisan, la dépravation des mœurs politiques, le délitement du tissu social et de la cohésion nationale, l’accentuation de la pauvreté, l’effondrement de l’appareil de production agricole, artisanale et industrielle, le chômage massif des jeunes et la corruption généralisée.

Les candidats au 1er tour de l’élection présidentielle, membres de la « coalition de rupture » sensibles à cette situation préoccupante, entendent œuvrer ensemble pour y remédier. C’est pourquoi, après consultation de leurs bases respectives et conscients des enjeux et des défis de l’élection présidentielle de mars 2016 et de l’impérieuse nécessité de mettre en synergie leurs forces pour gagner le second tour de cette élection ;
Constatant qu’à l’issue du premier tour, le candidat Patrice TALON, membre de la coalition de rupture, est qualifié pour participer au second tour de l’élection présidentielle de mars 2016,
Considérant l’engagement du Candidat Patrice Talon à ne faire qu’un mandat en qualité de Président de la République,
Considérant l’engagement du Candidat à renoncer expressément à l’exécution de la condamnation financière de l’Etat de l’ordre de 129 Milliards au principal prononcée en sa faveur par la sentence arbitrale de la CCJA;
Considérant les engagements du Candidat à :
* Privilégier et préserver l’intérêt général et veiller à combattre tout conflit d’intérêt au sommet de l’Etat ;
* Ne poser aucun acte de vengeance personnelle tout en rendant effective et exemplaire la lutte contre l’impunité ;
* Respecter et rendre visible le principe de la laïcité de l’Etat ;
* Préserver la paix, la cohésion sociale et l’unité nationale ;
* Moderniser et dépolitiser l’administration publique et promouvoir l’excellence et le mérite, à travers les recrutements dans la fonction publique ;
* Promouvoir le secteur privé pour renforcer l’emploi des jeunes ;
* Promouvoir l’approche genre et renforcer la lutte pour l’autonomisation des femmes.
Considérant la large convergence de vues qui transparaît dans leurs projets de société et l’esprit d’ouverture qui a favorisé la prise en compte de leurs contributions en termes d’idées novatrices ;
S’inscrivant dans la dynamique de rassemblement des forces qui a présidé à la création de la coalition de rupture ;
Réaffirmant leur détermination à restaurer le modèle démocratique béninois et à lui faire jouer son rôle de rampe pour le développement économique et social ;
Conscients de la nécessité de constituer une masse critique capable d’opérer des réformes politiques et institutionnelles fondamentales ;
Soucieux de voir le Bénin disposer d’un pouvoir à l’issue de l’élection présidentielle de mars 2016, qui soit en phase avec les aspirations profondes du peuple à la prospérité, à l’unité, à la justice et à la paix ;

Les candidats signataires de la présente déclaration, après consultation de leurs bases respectives, décident :
d’apporter leur soutien et celui de leurs formations et groupes politiques au candidat Patrice TALON.
de faire une campagne électorale active et visible en faveur du candidat Patrice TALON et ce, sur toute l’étendue du territoire en général et dans leurs fiefs respectifs en particulier ;
de mettre leurs équipes de campagne en liaison avec celles du candidat Patrice TALON tant au niveau national, communal, local, qu’au niveau de la Diaspora en vue d’assurer une coordination efficiente des activités de campagne ;
d’adopter durant toute la campagne, un comportement qui garantit la paix, la concorde, l’unité nationale et toutes autres valeurs républicaines ;
enfin, de mettre tout en œuvre pour atteindre les objectifs définis de commun accord avec le candidat Patrice TALON.

En avant pour la défense des acquis démocratiques.

Ensemble pour le Nouveau Départ

Vive la démocratie

Vive le Bénin.

Fait à Cotonou ; le 14 mars 2016.

Ont signé :

Sébastien Germain AJAVON

Saliou Youssao ABOUDOU

Natondé AKE

Gabriel Laurex Ayivi AJAVON

Simon Pierre ADOVELANDE

Atao Mohamed HINNOUHO

Issa BADAROU SOULE

Abdoulaye BIO TCHANE

Nassirou BAKO ARIFARI

Karimou CHABI SIKA

Azizou EL HADJ ISSA

Daniel EDAH

Robert GBIAN
Zacharie Cyriaque GOUDALI

Jean-Alexandre HOUNTONDJI

Bertin KOOVI

Issifou KOGUI N’DOURO

Makandjou Pascal Irénée KOUPAKI
Salifou ISSA

Moudjaidou SOUMANOU ISSOUFOU

Christian Enok LAGNIDE

Richard Marcellin SENOU

Marcel Alain de SOUZA

Marie Elise GBEDO

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE