2nd round de la présidentielle 2016 : Abimbola et le Rnd rejoignent...

2nd round de la présidentielle 2016 : Abimbola et le Rnd rejoignent Patrice Talon

0
PARTAGER

Le porte-flambeau de la coalition de la rupture, Patrice Talon vient de recevoir un soutien de taille dans le cadre du second tour de l’élection présidentielle prévu pour le dimanche, 20 mars 2016. L’ancien Ministre de la Culture, le député Jean Michel Abimbola et le Rassemblement national pour la démocratie (Rnd) viennent de lâcher les partisans de l’Alliance Fcbe-Prd-Rb pour rejoindre la barque « Talon ». C’est par le truchement d’un point de presse organisé hier, jeudi, 17 mars 2016 à City hôtel de Kétou que l’honorable Abimbola a expliqué les motivations de son choix.

C’est désormais officiel ! Jean-Michel Abimbola et le Rnd prennent définitivement leur distance avec le Chef de l’Etat et l’Alliance Fcbe-Prd-Rb. Longtemps dubitatif, depuis le 4e congrès du Rnd, son parti politique, le député Jean-Michel Abimbola s’est enfin décidé à suivre ce qu’il appelle « la volonté du peuple ». Bien qu’ils aient appelé à voter pour Lionel Zinsou au premier tour du scrutin, l’homme fort de Kétou et ses militants se sont engagés à tout rafler dans le plateau au profit du candidat Patrice Talon. Avec ce choix, l’ex ministre de Boni Yayi rompt définitivement les amarres avec la famille présidentielle qu’il a servie durant plusieurs années. A l’en croire, l’analyse des résultats du premier tour lui ont permis de comprendre le signal fort lancé par le peuple et qui atteste de sa détermination à rompre avec une certaine gouvernance. « Le Rnd appelle tous ses militants et sympathisants à suivre la volonté du peuple et aller dans le sens de l’histoire en portant massivement lors du second tour, leurs suffrages au candidat Patrice Talon », a-t-il souligné. Encourageant les militants du Rnd pour cette vérité politique, les représentants de Sébastien Ajavon, Pascal Koukpaki se sont réjouis de l’unité retrouvée des fils de Kétou. « Nous devons relever les défis dans l’union et Abimbola et le Rnd, ce n’est pas n’importe qui ni n’importe quoi » a déclaré Idji Kolawolé, représentant de l’Union fait la nation. Abimbola explique les raisons de son départ de la maison « Cauris »…

Perçu comme un membre de l’aile critique des Forces Cauris pour un Bénin Emergent pour avoir fait, lors du 4ème Congrès du Rnd, une analyse critique et objective de la situation socio-politique du pays durant ces dix dernières années, Jean-Michel Abimbola affirme être confronté à une adversité politique au sein de l’Alliance Fcbe. Une assise qui a d’ailleurs conduit au limogeage de tous les cadres promus ou nommés par le Président du Rnd, pendant qu’il était encore ministre. « Malgré cette injustice, nous avons réaffirmé notre appartenance à ce groupe. Nous avons poursuivi les négociations puis  nous avions retenu le candidat Lionel Zinsou par loyauté et  fidélité à l’Alliance Fcbe », fit-il savoir. Si la goutte d’eau qui a fait déborder le vase reste la campagne calamiteuse du candidat de l’Alliance Républicaine (Ar), Abimbola et les siens se désolent du fait que, malgré leurs cris d’alarme, aucune solution n’ait été proposée. Décortiquant la situation, il reconnait qu’avec l’Ar, la vie des partis politiques est en danger et la liberté d’expression  est menacée. Pour lui, il est inconcevable que toute analyse, tout questionnement soit synonyme de rébellion au sein de l’Alliance au pouvoir. « A l’écoute de nos militants et en toute responsabilité, le Rnd appelle à voter pour Patrice Talon. Il sera un excellent Chef d’Etat », a-t-il conclu.

Aziz BADAROU

Matin Libre

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE