25 députés interpellent le gouvernement pour manque d’eau à Parakou

25 députés interpellent le gouvernement pour manque d’eau à Parakou

0
PARTAGER

Par : Jérôme DÉGUÉNON

Depuis le scandale PPEA II, le liquide vital qu’est l’eau est au centre de nombreux débats. De façon constante, les questions liées à l’or bleu retiennent les attentions de certains gens qui deviennent du coup des héros aux yeux des populations. Depuis hier mardi 14 juin 2016, ce sont 25 députés de l’actuel législature qui s’érigent en défenseurs des paisibles populations de la cité des Kobourou, Parakou. Avec l’honorable Rachidi Gbadamassi comme tête de pont, ces 25 élus du peuple viennent d’adresser une question orale avec débat au gouvernement, en l’occurrence au ministre des finances Romuald Wadagni, afin qu’il s’explique sur le second accord de financement du programme « Parakou Eau 2015″. Nous vous proposons ici l’intégralité de la question orale ainsi que les noms des 25 députés.

***************************

QUESTIONS ORALES AVEC DÉBAT ADRESSÉES AU GOUVERNEMENT ( Ministre des Finances)

OBJET : SECOND ACCORD DE FINANCEMENT DU PROGRAMME « PARAKOU EAU 2015″

Depuis quelques années, le système d’alimentation en Eau Potable de la commune de Parakou est complètement dégradé avec une retenue totalement envasée de sorte que le barrage d’Okpara n’arrive plus à couvrir les besoins de la commune et de ses environs. Cette déficience se justifie par le fait que les derniers travaux entrepris sur le barrage remontent à plus de quarante (40) ans. Ainsi, plus de deux cent mille (200 000) âmes sont confrontées à toutes sortes de problèmes relatifs à la pénurie d’eau potable.
C’est dans ce contexte que le Gouvernement béninois avait initié le programme « Parakou Eau 2015″. D’un coût global de seize milliards (16 000 000 000) de francs CFA ; avec l’implication de la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) et de la partie néerlandaise, ledit projet est destiné à régler efficacement et définitivement tous les problèmes relatifs à la pénurie d’eau dans la commune de Parakou et de ses environs.
Dans ce sens, en juin 2015, le premier accord de financement de huit milliards (8 000 000 000) de francs CFA par la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) a été ratifié par l’Assemblée Nationale. Logiquement, le second accord de financement de huit milliards (8 000 000 000) de francs CFA aussi par la même institution ayant pris en charge la totalité du financement du projet devrait suivre depuis quelques temps étant donné que ce financement a été approuvé par le Conseil d’Administration de la BOAD en décembre dernier. Depuis près d’un an, la situation n’a fait que connaître apparemment une stabilité. Cette situation est à l’origine de nombreuses suspicions donnant libre cours à toutes formes d’interprétation et d’imagination de la part des détracteurs de l’actuel Gouvernement dont les efforts et la méthode sont pourtant très appréciés par divers acteurs. Pendant ce temps, les nombreuses difficultés auxquelles les populations sont exposées pour raison de pénurie d’eau persistent de plus en plus, aggravant ainsi la situation.
Face à une situation aussi sensible et préoccupante, relative à la santé d’une frange importante des populations du Bénin, certaines interrogations trouvent tout leur sens et doivent être clairement posées :

Quelle est la situation réelle du programme « Parakou Eau 2015″ ?

Qu’est-ce qui est prévu pour le compte du programme « Parakou Eau 2015″ dans le budget général de l’Etat exercice 2016 ?

Quelles sont les raisons pour lesquelles le second accord de financement de huit milliards (8 000 000 000) de francs CFA par la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) n’est pas encore signé jusqu’à ce jour alors que le Conseil d’Administration de la BOAD a approuvé ledit financement en décembre dernier ?

Quelles sont les mesures que le Gouvernement entend prendre pour donner satisfaction aux populations concernées par ce problème de pénurie d’eau potable dans la commune de Parakou et environs et leur garantir une bonne santé au cas où les problème perdurerait ?

Ont signé :

1- Gbadamassi Rachidi
2- Abimbola Jean-Michel
3- Ahouanvoébla Augustin
4- Aguèmon Badirou
5- Akissoe H. Noël
6- Donhouahoué Y. Janvier
7- Youssoufou Billa
8- Dafia Abiba
9- Bah Guera Chabi
10- Okounlola Biaou André
11- Degny F. Léon
12- Dagniho Rosine
13- Lors G. Zimé
14- Amadou Issifou
15- Bagoudou Adam
16- Garba Yaya
17- Codjo D. Simplice
18- Sado Nazaire
19- Akotègnon Raphaël
20- Mitokpe Guy
21- Alladatin Orden
22- Koussounda Adjibadé
23- Kassa Barthélémy
24- Katé Sabaï
25- Schanou Sofiatou.

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE