19ème session du Comité de l’administration et des finances de la CEDEAO:...

19ème session du Comité de l’administration et des finances de la CEDEAO: Marcel de Souza plaide pour la construction d’une 16eme économie

1
PARTAGER

La 19ème réunion du Comité de l’administration et des finances (CAF) de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a ouvert ses portes depuis le lundi 9 mai 2016 dans la capitale sénégalaise, à Dakar. Cette réunion sera consacrée à l’examen d’un ensemble de préoccupations d’intérêt majeur pour l’approfondissement du processus d’intégration régionale, en particulier, sur le rapport du fonctionnement des institutions et organes communautaires. En procédant à la cérémonie d’ouverture des travaux de la première journée, le président de la Commission de la CEDEAO, Marcel de Souza, a invité les participants à redoubler d’efforts pour contribuer à l’amélioration du bien-être des citoyens ouest-africains et à l’édification de la CEDEAO des peuples. Tout en saluant les avancées notables réalisées ainsi que les progrès et acquis enregistrés durant les 41 ans d’existence de l’organisation régionale, le président de la Commission de la CEDEAO a souligné qu’il existe encore de nombreux défis à relever. « Nous avons le devoir collectif de veiller à la construction effective de la 16ème économie pour les 15 Etats membres, celle d’une union économique et douanière efficace dans un environnement politique respectueux des droits fondamentaux des citoyens, et capable de faire reculer les frontières de la pauvreté», a-t-il indiqué. Selon lui, les Etats membres de la CEDEAO ne peuvent se développer que dans le cadre d’une solidarité régionale active et dynamique, et dans le contexte d’une politique et de stratégies communes d’intégration. Il a saisi l’opportunité pour rappeler aux participants l’importance des prélèvements communautaires qui constituent, selon lui, le pilier du financement des programmes et des activités de la CEDEAO. « Je voudrais lancer un appel à tous les Etats membres afin qu’ils mettent en œuvre, de manière rigoureuse, le protocole relatif aux prélèvements communautaires, et les divers mécanismes pertinents, afin de doter la Communauté de moyens adéquats», a-t-il dit. Le chef de l’organe exécutif de la CEDEAO s’est engagé avec son équipe à gérer, avec toute la rigueur requise, les ressources mises à la disposition de l’organisation régionale. Tout comme le président de la Commission de la CEDEAO, le directeur de l’Intégration régionale du Sénégal et président du CAF, Jean Antoine Diouf, a invité les Etats membres à honorer leurs engagements au titre du prélèvement communautaire et à exercer aussi un contrôle plus rigoureux sur le fonctionnement des institutions communautaires. Il a précisé que ces institutions doivent faire davantage preuve de responsabilité pour une gestion rationnelle des deniers communautaires et se hisser aux standards internationaux en matière de gouvernance financière. « Nos ressources doivent s’orienter plus vers les véritables programmes de développement plutôt que vers le fonctionnement ou la coordination, entendez par là les réunions et retraites dont certaines sont sans véritable plus-value. La compétence et la valeur sont aussi attendues du personnel, dans toute sa diversité», a déclaré le président du CAF. Au cours de cette 19ème session du CAF, les délégués des Etats membres de la CEDEAO examineront les tâches assignées aux institutions et la situation financière de la Communauté, sans oublier le mémorandum sur les phases 1 et 2 du projet de Dépôt logistique de Lungi en Sierra Leone. Il sera aussi débattu les mémorandums relatifs à la transformation de la Cellule de planification et de gestion de missions en une Division des Opérations de soutien à la paix, au Cadre stratégique communautaire, au versement d’une prime de réinstallation aux fonctionnaires statutaires et professionnels, à l’Autorité régionale de la concurrence de la CEDEAO. D’autres sujets tels que la révision du règlement du personnel de l’organisation régionale, la présentation du rapport intérimaire 2015 du contrôleur financier, le point sur l’Accord de partenariat économique (ACP) entre l’Afrique de l’Ouest et l’Union européenne, tout comme l’état d’avancement du Programme indicatif régional figurent aussi au menu de la rencontre. D’autres sessions dont la 36ème réunion ordinaire du Conseil de médiation et de sécurité (CSM) et la 76ème session ordinaire du Conseil des ministres de l’espace sont aussi prévues pour se tenir dans la même ville.

Rastel DAN

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE