"Mon mari exige pour la seconde fois que j'avorte"

"Mon mari exige pour la seconde fois que j'avorte"

0
PARTAGER

Bonjour Fleur,


J’en ai le coeur déchiré, depuis l’annonce de la grossesse il me harcèle, me fait du chantage affectif, prend un ton doux puis menaçant… Je ne dors plus, je ne fais que pleurer. Nous sommes mariés depuis 10 ans et avons une petite fille de 5 ans.

Quand je tente de lui parler de religion, il balaie mon argument du revers de la manche, il n’est pas du tout dans la religion, enfin il fait le ramadan, ne mange pas de porc et ne boit pas d’alcool.

La raison qu’il met en avant: il n’est pas prêt et notre couple est fragile (ce qui est vrai, nous avons des problèmes de couple).

Moi je ne veux pas avorter, quand je dis à mon mari que j’ai peur des conséquences après ma mort (Le Jour du Jugement Dernier), il me dit qu’il ne faut pas que j’aie peur des conséquences-là dans cette vie. Alors quand je n’en peux plus, que je craque je lui dis que je préfère supporter toute la misère dans ce monde qu’après ma mort. Mais rien n’y fait, il ne lâche pas la pression, il n’arrête jamais.

Il me dit qu’il me dit ça pour mon bien, moi je lui répond qu’il ne me fait pas mon bien en m’ouvrant le chemin de l’enfer. Il me jure qu’il prendra tout sur son dos, qu’il en assumera toute la responsabilité, je lui réponds que je serais seule devant Dieu à répondre de mes actes.

Bref un dialogue de sourds qui finit en dispute et en pleurs. Il me dit de m’imaginer seule à élever deux enfants, je lui ai dit que ça sera toujours moins douloureux que d’avoir un meurtre sur la conscience.

Il me dégoute. Il m’a fait la même chose pour ma fille, il voulait absolument un enfant et quand j’ai été enceinte il m’a fait vivre l’enfer jusque 10 jours avant mon accouchement, il me disait « avorte avorte avorte » et je lui ai répondu « imbécile je suis sur le point d’accoucher pourquoi tu me parles d’avortement! ».

Je le fuis comme la peste, j’évite ce sujet, mais il en parle et là mon coeur se déchire. Il va réussir à me faire faire une fausse couche, j’ai peur de lui c’est horrible j’ai peur qu’il empoisonne ma nourriture pour que je perde mon bébé. Il n’en serait pas capable mais j’ai peur de cette idée.

J’ai mal très mal au ventre tellement je suis stressée.

Je ne veux pas des conseils comme « quitte le » mais comment faire pour supporter une nouvelle fois cette épreuve, comment? je bouche mes oreilles? Je ne dis plus rien et je serre les dents? Qu’est ce que je peux faire? quels arguments lui donner (peut-être qu’il y en a d’autres que j’ai oubliés)? quelle stratégie adopter. J’ai plus besoin de conseils pour faire évoluer l’état d’esprit de mon mari, ou pour que moi je puisse mieux gérer…..

Ce matin, dès le réveil il m’a encore relancé sur le sujet je n’en peux plus.

Il m’a dit clairement dit :  » Nadine si tu veux garder cet enfant je pense que je demanderais le divorce », ça m’a tellement blasée que je lui ai juste répondu « Fais ce que tu veux, je m’en fiche ». Non ça ne lui a pas suffit, il a continué et continué, il a fait son gentil son méchant puis son gentil et son méchant.

Il m’assurait qu’avorter était pour mon bien et pour le bien de ce futur enfant , je lui ai dit « je te connais depuis plus de dix ans, la seule chose qui t’importe c’est ta petite personne donc laisse ce baratin de coté tu veux? « 

Il m’a dépeint un tableau noir  » je vais te quitter, tu seras seule avec 2 gosses, tu voudras travailler mais personne pour te les garder. La pension alimentaire ne te suffira pas, tu crois quoi? et avec deux enfants tu ne pourras jamais refaire ta vie etc etc ». Je lui ai simplement répondu  » Ma vie est entre les mains d’Allah, pas dans les tiennes, sur ce bonne journée ».

Je lui ai beaucoup parlé de religion, mais bon ça ne marche pas cet argument, je lui ai donc dis  » bon maintenant arrêtes de faire ton Jean Charles, tu portes le prénom de notre prophète « .

Mais il n’a pas arrêteé! il m’a dit qu’on pourrait toujours refaire un enfant plus tard blablabla bref des salades qu’on fait avaler à une sans cervelle, je lui ai pas dis mais je voulais lui dire qu’avorter ne changera rien à ma vie ni à notre vie de couple c’est de toute manière mort entre nous) si ce n’est avoir ce poids sur la conscience le restant de ma vie, m’assurer une place en enfer et continuer à vivre avec cette vermine, cette salissure, ce vomi qu’est mon mari…jusqu’au divorce inévitable.

Dans mon coeur je n’ai plus que de l’aversion pour lui. Je ne demanderais pas le divorce, s’il veut divorcer qu’il fasse les démarches. Mais je sais qu’il ne fera rien (c’est un incapable, un fainéant qui ne sait pas aller au bout des choses surtout dans le coté administratif, non il me poussera à bout pour que ce soit moi qui fasse les démarches). Il essaye de m’intimider. Je voudrais pouvoir m’éloigner de cet être nuisible le temps de ma grossesse. Je voudrais passer une grossesse sereine, il ne me la gâchera pas comme la première grossesse.

Je suis tout de même très très heureuse d’attendre ce bébé, je fais les magasins et j’ai déjà envie de me lancer dans les achats mais je me retiens! Par contre j’ai déjà acheter un pantalon de grossesse même s’il est très tôt.

Je ne le laisserais pas gâcher mon bonheur, je voudrais ne plus parler de ça avec lui, je veux bien vivre ma grossesse seule, aller au rendez-vous seule, me réjouir seule, acheter ce qu’il faudra au bébé seule avec mes économies etc…du moment qu’il ravale sa langue de serpent. 


Nadine

Réponse de Fleur,

De prime à bord je te tire le chapeau. Bravo parce que face à toutes les menaces de ton mari, tu ne cèdes pas à ses envies malsaines. Le fait de vouloir dans ton esprit oublier la présence de ton mari et faire tes rendez-vous toute seule prouve que tu tiens à cet enfant et aussi démontré ta crainte de Dieu.

Alors mon intention n’est même pas de te demander de quitter ton mari, non. C’est cela aussi être épouse. Car il y a des époux cyniques. Il faut pouvoir les supporter.

Puisqu’il insiste, la meilleure façon d’avoir la paix, dis lui que tu as compris et que tu feras ce qu’il te demande. Seulement qu’il te laisse le temps de mieux te préparer à l’avortement. C’est toi qui gères ton temps de toute façon, et donc ça prendra le temps que tu voudras. Il finira par se lasser. Et, toi tu porteras ta grossesse tranquillement. Mais sache que tu as besoin de beaucoup de paix et de tranquillité. Ne tiens pas compte de tous ses agissements.

Plus il parle et que tu lui réponds, plus tu as mal, alors je te donne les trois conseils de la vie : pour mieux vivre :

– ne rien entendre,

– ne rien dire,

– ne rien voir.

Bon courage à toi et fais nous signe quand le bébé naîtra.

Photo d’illustration





Afrique femme

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE