" Je l'ai pris la main dans le sac "

" Je l'ai pris la main dans le sac "

0
PARTAGER

Chère Fleur,

J’ai vécu une situation à laquelle je ne sais comment réagir tellement ma déception est grave. Alors je te relate les faits…

Le 07 mars dernier, alors que j’étais invitée à une fête chez un couple ami que j’ai rencontré pendant mon séjour au Cameroun, j’ai demandé à mon mari de m’y déposer au paravant. Mais le jour J, il s’est excusé en me disant qu’il avait une urgence familiale parce qu’on venait de lui dire que l’état de santé de sa mère s’est aggravé.

En bonne épouse et soucieuse de la santé de ma belle-mère, je voulais annuler mon rendez-vous pour me rendre chez sa mère avec lui. Tout gentiment, il m’a fait savoir que je pouvais partir à la fête pour ne pas « décevoir » mes amis. Il m’a donc payé le transport et je suis partie, sans avoir le coeur net.

Au lieu de la réception j’ai fait la connaissance d’une charmante jeune dame. De causeries propres de femme la sympathie et l’amitié finissent par naître entre nous. Ensemble avec le autres invités(es) de la table, bonne ambiance et fous rires. Ce qui m’a d’ailleurs permis d’oublier un peu le souci en ce qui concerne ma belle-mère.

Au terme de la soirée, J’ai voulu repartir en taxi, mais , la jeune dame a tellement insisté pour que je fasse le chemin avec elle que pour finir j’ai cédé. Car son amoureux viendrait la chercher et donc ce serait un plaisir pour elle de me descendre chez moi et continuer son chemin.


Quelques minutes plus tard, son amoureux est arrivé. La jeune dame est montée à l’avant de la voiture et moi à l’arrière, quand bien même j’ai reconnu la voiture de mon mari. J’ai réussi ce soir-là à garder mon calme.

En personne bien éduquée, elle entamait les civilités et me présenta son chéri. C’est en se retournant pour me saluer que mon mari me reconnue. Mais j’ai fait semblant de ne pas le reconnaitre.

En chemin, j’ai pris la peine de lui indiquer le chemin puisqu’il n’est pas sensé connaitre où je réside. En descendant, je les ai remercié pour le service et la jeune fille a tenu à avoir mon numéro de téléphone. Mais j’ai prétexté une faille de batterie et elle me laissa le sien.

Je suis donc descendue et mon mari est parti avec sa maitresse. Trente minutes plus tard il était de retour, mais je ne lui ai rien demandé. Depuis j’ai mal. Souvent j’ai envie de demander le divorce. Je ne sais plus quoi faire…

Mme Lo B.

Réponse de Fleur,

Ah! Mme Lo. Je vous tire déjà le chapeau pour ce calme avec lequel vous avez appréhendé la situation. Pour être franche avec vous, je n’aurais pas eu votre sang-froid.

Demander le divorce n’est pas une solution. Ce serait une fuite en avant alors que vous êtes devenue le maitre absolu du « jeu » que votre mari a instauré. Ne faites rien, continuez à vivre harmonieusement avec époux. Restez lui soumise si vous avez cette habitude.

Déjà par votre silence vous avez tout gagné et vous verrez que par les jours à venir, votre mari sera l’homme le plus gentil du monde. Et si c’est un homme respectueux, vous saurez plus tard qu’il a cessé toute activité extra conjugale avec cette fille.

Un conseil, n’abordez jamais ce sujet avec lui. Même s’il essaie d’en parler changez poliment de sujet. Mais surtout, ne lui prêtez pas le flan. Il aura l’occasion d’effacer sa honte. Ne la lui permettez surtout pas.

Sachez tout même Mme Lo que votre mari vous aime et vous respecte, sinon il ne serait pas revenu ce soir-là. Alors conservez votre calme et les choses se dissiperont très vite…

Afrique femme

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE