Quel est veritablement l’effet de l’alcool sur la sexualité?

Quel est veritablement l’effet de l’alcool sur la sexualité?

1
PARTAGER

Boire un petit coup, c’est agréable ? Certes, mais pour les relations sexuelles, l’alcool est-il une aide utile ou un piège à éviter ? Nous avons pu nous entretenir avec le Dr Gonzague de Larocque, médecin sexologue et alcoologue, pour prendre en compte la réalité médicale et sortir des idées reçues au sujet de l’alcool et des relations sexuelles.

Un petit peu d’alcool a-t-il un effet sur la sexualité ?

Et si oui, lequel ? Un peu d’alcool semble améliorer l’érection chez l’homme, retarder l’éjaculation. Mais ce n’est pas tout à fait exact. Il s’agit en partie d’une impression. En effet, si le ralentissement de l’éjaculation est réel sous l’effet de l’alcool et a été étudié scientifiquement, il n’en est pas de même pour l’érection. 

L’effet d’un peu d’alcool sur l’érection est uniquement un effet d’attente. Si un homme pense avoir bu de l’alcool, son érection est de meilleure qualité, qu’il s’agisse vraiment d’alcool ou qu’il s’agisse d’une boisson que l’on a fait passer pour de l’alcool. En revanche, s’il croit boire une boisson non alcoolisée, son érection ne varie pas… même si en fait il s’agit d’alcool qu’on lui a caché.

Et pour les femmes, quel est l’effet de l’alcool sur les relations sexuelles ?

Chez elles, l’effet de l’alcool est étonnant. À petites doses, il semble augmenter la lubrification et la sensation orgasmique. Mais plus une femme boit, plus elle a l’impression d’être excitée sexuellement, alors qu’en réalité, objectivement, c’est le contraire qui se produit : quand on enregistre sa lubrification vaginale, plus elle boit d’alcool et moins son vagin est lubrifié, alors même qu’elle a l’impression d’être physiquement plus excitée sexuellement.

L’effet positif de l’alcool sur le corps est donc imaginaire. On ne peut cependant pas en déduire qu’il le soit aussi sur le mental et les émotions.

Vous parlez ici de l’effet d’un peu d’alcool, mais c’est quoi un peu d’alcool ?

Un petit peu d’alcool, pour un médecin alcoologue, cela correspond à un maximum de trois verres pour un homme et deux verres d’alcool pour une femme. Au-delà, on entre en zone de toxicité : le foie n’arrivant plus à dégrader l’alcool en trop grande quantité dans le sang, cet alcool arrive au cerveau et l’agresse. Il devient toxique.

Et pour des doses l’alcool supérieures ? Quel sera l’effet de l’alcool sur la sexualité ?

Chez les hommes, c’est simple. Au-delà de trois verres d’alcool, l’effet sur l’érection est très négatif. Un homme qui boit plus de trois verres risque la panne. Et sur l’éjaculation, le risque est de ne pas arriver à l’orgasme : on observe ainsi des anéjaculations sous l’effet de l’alcool.


Chez la femme, l’alcool a un effet de relâchement des muscles. Du coup, certaines femmes, qui ont habituellement des tensions au niveau des muscles vaginaux empêchant la pénétration (vaginisme), peuvent utiliser ce moyen pour pouvoir avoir des relations sexuelles.

Est-ce une bonne idée d’utiliser l’alcool comme une aide à la sexualité ?

Absolument pas. Ce n’est jamais une bonne idée de compter sur les effets de l’alcool dans les relations sexuelles, même à faibles doses. Pourquoi ? C’est que l’alcool a un effet de tolérance. Cela signifie que si, au début, l’alcool semble vous aider (par exemple à ralentir l’éjaculation pour un homme ou à supporter une pénétration chez une femme), il vous faudra augmenter progressivement les doses pour obtenir le même effet. C’est donc extrêmement dangereux car on met le doigt dans un engrenage qui peut mener à la dépendance alcoolique. Peu de personnes ont conscience du fait que de nombreux alcooliques ont commencé à boire pour tenter de surmonter une difficulté sexuelle. L’alcool est donc totalement à proscrire en tant que « médicament », que ce soit pour pallier une timidité, une difficulté érectile, d’éjaculation, de lubrification ou d’orgasme.

 

Source : e-sante.fr

Afrique femme

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE