Que faire lorsque le désir de son partenaire est différent?

Que faire lorsque le désir de son partenaire est différent?

5
PARTAGER

« Petite ombre à notre sexualité : il (ou elle) a plus souvent envie que moi ! »… La différence de désir dans le couple est parfois cause d’insatisfaction ou de tensions. Mais pas toujours car certains savent mieux que d’autres faire avec. Quels sont leurs secrets ?

Un désir différent, c’est inévitable !

Dans un couple on est deux et par définition, les deux partenaires sont différents l’un de l’autre. Alors ils éprouvent forcément, chacun, un désir différent de celui de l’autre.
Pourtant, ils ont peut-être pensé, au tout début, quand ils se sont rencontrés, qu’ils étaient sur la même longueur d’onde sur tous les plans, y compris sur celui de la libido et de la sexualité. Erreur ! Passé la période de passion amoureuse, pour tous les couples sans exception, les désirs ne sont pas synchronisés en permanence. Et même si dans votre couple, cela semble être le cas, c’est le plus souvent que l’un des deux s’adapte sans cesse à l’autre, ce qui n’est pas forcément une bonne chose. Savoir que tous les couples sont confrontés à cette question, c’est rassurant !

Qui éprouve davantage de désir ?

Le plus souvent, dans un couple hétérosexuel, c’est l’homme qui exprime le plus son désir, soit parce qu’il en éprouve davantage, soit parce qu’il est plus à l’aise pour l’exprimer. Mais il existe bien sûr des couples où c’est la femme qui ressent un désir plus fort ou plus fréquent.

Quelques conseils pour s’adapter l’un à l’autre

– Arrêter de râler ! Nombreuses sont les femmes qui se lamentent : «Il me dit que je ne suis pas marrante, et que je n’ai jamais envie de faire l’amour». Leurs hommes n’ont rien compris. Ce n’est pas en proférant ce type de remarque qu’une femme va éprouver du désir, bien au contraire. Alors, il faut qu’un homme (ou une femme) sache déclencher le désir de l’autre quand son envie à lui se manifeste. Et cela ne fonctionne certainement pas en râlant. Comprendre le désir de l’autre. Pour lui proposer de faire l’amour et susciter son désir, il faut la (le) connaître. Et vous, savez-vous ce qui déclenche le désir chez l’autre ? Si oui, parfait, servez-vous de vos connaissances. Si vous n’avez aucune idée des stimulants de son désir, posez-lui des questions. Qu’est-ce qui peut te donner envie ? Que je me parfume ? Que je porte tel ou tel vêtement (sous-vêtement) ? Qu’on prenne une douche ensemble ? Que je te fasse des compliments ? Que je te prenne dans mes bras ? Que je passe une musique romantique ? Que nous dansions un slow ensemble ? Telle ou telle caresse.

– Comprendre ce qui bloque l’autre. Certains gestes, certaines situations peuvent, au contraire, bloquer le désir. Il est donc très important de les repérer. Par exemple, Jeanne a un mari adorable, mais souvent de mauvaise humeur le matin. Alors, au petit déjeuner, il la critique et s’énerve facilement. Jeanne passe toute la journée stressée en repensant à ses critiques. Et le soir, elle ne comprend pas qu’il ait envie de faire l’amour. Elle le repousse. Il ne comprend pas pourquoi. En fait, il a évacué sa mauvaise humeur sur elle le matin… mais il est de très bonne humeur le soir, heureux de la retrouver ! Un petit échange pour expliquer ce que chacun ressent peut contribuer à assainir la situation.

– Savoir apprécier les câlins non sexuels. Certaines personnes ont le sentiment de devenir un objet sexuel pour l’autre. Et se sentir un objet, cela bloque le désir. Alors, il est important, dans un couple, de savoir s’offrir mutuellement une proximité physique gratuite, non sexuelle. Par exemple,prendre une douche ou un bain ensemble, se masser, se câliner sans arrière-pensée. Cela donne le sentiment à chacun d’être aimé pour lui-même et pas uniquement comme partenaire sexuel. Cela peut beaucoup compter.

– Arrêter la consommation d’images X. Elle peut perturber le désir et la manière de faire l’amour, en diminuant la connexion émotionnelle, la tendresse. Or, l’amour sans ces éléments, devient quelque chose de plus froid et technique pouvant contribuer à rebuter l’autre. Comment diminuer un désir trop envahissant ? Dans certains couples, le problème vient d’un excès de pulsion sexuelle de la part d’un de ses deux membres. Ainsi, quand un des partenaires est d’accord pour faire l’amour 3 fois par semaine et l’autre veut le faire 10 fois, le problème se trouve plutôt dans la pulsion excessive. Alors, que faire dans ce cas

– Apprendre à échanger de l’affection autrement que par la sexualité. En effet, quand une personne ressent un désir sexuel très intense et pressant, c’est souvent que l’acte sexuel sert à la rassurer. Elle cherche ainsi à combler un sentiment de manque d’amour. Alors, trouver d’autres manières de lui donner de l’affection contribue à faire diminuer cette tension sexuelle.


– Se poser la question quand on estime avoir un désir trop intense : est-ce que je souffre de manques affectifs et si oui, lesquels ? Ils sont généralement liés à l’enfance et/ou à des expériences de vie négatives.
 – Peut-être penser à une psychothérapie : quand la demande sexuelle est insatiable, la sexualité semble nécessaire car elle tente désespérément de combler un vide affectif. C’est le même phénomène que chez les personnes boulimiques qui ne sont jamais rassasiées de manger car leur difficulté est ailleurs. Cela peut se traiter avec un suivi en psychothérapie de généralement au moins plusieurs mois.

 Quelques conseils pratiques pour mettre les désirs en phase

– Accepter, pour celui qui a le moins d’envie, de participer de temps à autre à un rapport sexuel rapide « vite fait, bien fait ». Cela permet de se rapprocher sans qu’il s’agisse d’un moment aussi magique et sensuel que cela peut exister. Attention, il ne s’agit jamais de se forcer, seulement de se motiver.


– Prodiguer des caresses sexuelles jusqu’à l’orgasme à celui qui dans le couple éprouve davantage de désir. C’est moins impliquant qu’un rapport sexuel complet et cela peut aider à se sentir plus détendus ensemble.


– Penser que la masturbation possède un rôle de compensation qui permet d’attendre un peu plus longtemps le prochain rapport sexuel.


– Considérer que si l’appétit vient en mangeant, le désir peut venir en se câlinant. Alors, oser, de temps en temps, faire l’amour sans éprouver de désir préalable pour celui qui a le moins d’envies dans le couple. Et si le plaisir se manifeste, c’est que ce désir n’est pas si loin et qu’il est facilement stimulable… Au total, ce qui permet de mettre en phase les désirs, c’est d’apprendre à mieux se comprendre, à mieux communiquer, à mieux demander ce dont on a envie, à mieux exprimer ses chemins du désir. Car mieux on se comprend, mieux on communique, et plus on se rapproche sur le plan sexuel et dans tous les autres domaines de la vie, pour devenir un couple plus fort.

 

Source: e-sante.fr

Afrique femme

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

5 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE