Que de bonnes raisons pour ne manger que du maquereau

Que de bonnes raisons pour ne manger que du maquereau

0
PARTAGER

Le maquereau est un poisson d’eau salée, très prisé pour sa chair. Il appartient à la même famille que le thon. C’est est un poisson gras et son contenu en acides gras oméga-3 lui confère des avantages incontestables pour la santé.

Excellent pour la santé

Le maquereau est l’un des poissons les plus riches en oméga-3, divinités modernes adulées pour leurs bienfaits. Il fournit également des quantités intéressantes de vitamines D et B, ainsi que plusieurs minéraux (sélénium, fer et iode). Comme les sardines, il est recommandé de préférence cuit aux femmes enceintes. Le maquereau sauvage est en effet classé dans la catégorie des poissons “à privilégier”.

Il est moins cher

Le maquereau est non seulement sain mais il est à la portée de toutes les bourses.

Jamais en pénurie

La période allant de mai à novembre constitue le cœur de saison du maquereau et c’est à ce moment qu’il est le plus riche en bonnes graisses. Toutefois, on en trouve facilement le reste de l’année.

Riche en vitamines

Voici quelques unes des vitamines contenues dans le maquereau :

– Phosphore : le maquereau est une excellente source de phosphore. Le phosphore constitue le deuxième minéral le plus abondant de l’organisme après le calcium

– Magnésium : le maquereau est une excellente source de magnésium pour la femme et une bonne source pour l’homme, leurs besoins étant différents. Le magnésium participe au développement osseux, à la construction des protéines, aux actions enzymatiques, à la contraction musculaire, à la santé dentaire et au fonctionnement du système immunitaire. Il joue aussi un rôle dans le métabolisme de l’énergie et dans la transmission de l’influx nerveux.

– B2 : excellente source de vitamine B2. Cette vitamine est aussi connue sous le nom de riboflavine, elle contribue à la croissance et à la réparation des tissus, à la production d’hormones et à la formation des globules rouges.

– Vitamine B3 : appelée aussi niacine, cette vitamine contribue particulièrement à la production d’énergie à partir des glucides, des lipides, des protéines et de l’alcool que nous ingérons. Elle interagit aussi dans le processus de formation de l’ADN, permettant une croissance et un développement normaux.

– Vitamine B6 : cette vitamine, aussi appelée pyridoxine, fait partie de coenzymes qui participent au métabolisme des protéines et des acides gras ainsi qu’à la synthèse (fabrication) des neurotransmetteurs

– Vitamine B12 : travaille de concert avec l’acide folique (vitamine B9) pour la fabrication des globules rouges dans le sang. Elle veille aussi à l’entretien des cellules nerveuses et des cellules fabriquant le tissu osseux.

– Vitamine D : est étroitement liée à la santé des os et des dents, en rendant disponible le calcium et le phosphore dans le sang, entre autres pour la croissance de la structure osseuse. Cette vitamine joue aussi un rôle dans la maturation des cellules, dont celles du système immunitaire.

– Fer : le maquereau est une bonne source de fer pour l’homme et une source pour la femme, car leurs besoins respectifs en ce minéral sont différents. Chaque cellule du corps contient du fer. Ce minéral est essentiel au transport de l’oxygène et à la formation des globules rouges dans le sang. Il est à noter que le fer contenu dans les aliments d’origine animale (dont les poissons) est très bien absorbé par l’organisme, comparativement au fer contenu dans les végétaux.

Yolande Jakin

Afrique femme

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE