Problèmes dentaires et grossesse

Problèmes dentaires et grossesse

0
PARTAGER

Durant la grossesse, les taux d’hormones sexuelles augmentent entraînant une diminution des défenses immunitaires d’où une augmentation des infections bactériennes favorisant l’apparition de gingivites, de parodontites et de caries. Les symptômes apparaissent dès le deuxième mois de grossesse avec des gencives rouges, sensibles, volumineuses et saignant facilement au brossage : c’est la gingivite « gestationnelle ». Les changements hormonaux aggravent la situation clinique (inflammation, œdème, douleurs…) mais ne la déclenchent pas : la progestérone abaisse la concentration de bicarbonate salivaire ce qui diminue l’action neutralisante de la salive et augmente le risque de caries. La plaque dentaire est la cause initiale de ces infections gingivales et parodontales. La gingivite est une inflammation des gencives souvent d’origine bactérienne. En l’absence de traitement, elle peut aboutir à une parodontite qui est une affection inflammatoire et infectieuse du parodonte, c’est-à-dire de la gencive et de l’os avec poches parodontales et perte osseuse. Non traitée, elle va engendrer un préjudice esthétique(rétraction gingivale), des abcès gingivaux, des sensibilités aux racines, des douleurs à la mastication, une mauvaise haleine, une mobilité dentaire, un déchaussement et à l’extrême une perte de dents. De plus, les femmes enceintes atteintes de maladie parodontale présentent 7 fois plus de risques de donner naissance à un enfant prématuré de faible poids et près de 20 % des accouchements prématurés ou de bébés de faible poids seraient attribuables à la parodontite. Le mécanisme en cause serait le relarguage par les bactéries, à l’origine de la parodontite, de produits qui accéléreraient l’accouchement selon un mécanisme inflammatoire. Les prostaglandines et les cytokines pro inflammatoires induisent le déclenchement du travail et limitent le passage des nutriments vers le bébé.

Le traitement de la parodontite passe par des techniques d’hygiène bucco-dentaire adaptées, des traitements antibiotiques (autorisés chez la femme enceinte), des détartrages qui suppriment l’inflammation de la gencive, et des surfaçages qui consistent à un « ponçage » de la racine des dents pour permettre à la gencive d’y réadhérer. Le chirurgien-dentiste peut prendre part au programme de sevrage tabagique destiné aux femmes enceintes. De plus, selon des études récentes, l’insuffisance en vitamine D augmente le risque de parodontite et doit être compensée par une supplémentation. Un dépistage et un traitement précoce de la maladie parodontale pendant la grossesse pourraient éviter un certain nombre d’accouchements prématurés. Des visites régulières permettent de traiter les caries naissantes car les grandes fringales de la grossesse encouragent les grignotages fréquents et augmentent le risque de caries. De plus, les nausées et les vomissements laissent de l’acide gastrique sur l’émail des dents ce qui favorise l’érosion. Le chirurgien-dentiste peut confectionner des gouttières de fluoration pour prévenir ce problème.

Même si le deuxième trimestre est le plus indiqué pour les soins bucco-dentaires, il ne faut pas attendre la fin de la grossesse pour se faire soigner. Le chirurgien-dentiste privilégiera les soins urgents (caries, détartrage…) et prendra les précautions nécessaires à chaque étape du soin (radiographie, anesthésie et prescription adaptées à votre état) pour ne pas nuire au bon déroulement de la grossesse. Une hygiène bucco-dentaire rigoureuse est requise au cours de la grossesse. Les règles de base comprennent un brossage des dents après chaque repas, l’absence de tabagisme, des contrôles réguliers chez le dentiste et des détartrages. Tout signe d’atteinte bucco-dentaire (saignement, oedème, sensibilité), doit inciter à consulter rapidement.

La prévention est essentielle. Les femmes envisageant une grossesse doivent inclure dans leur bilan de santé une consultation parodontale afin d’engager un traitement si nécessaire. Il est préférable de débuter une grossesse avec des gencives saines, d’éviter les gingivites et de traiter les maladies parodontales préjudiciables à la santé du foetus.

Florence Bayala

Afrique femme

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE