Pourquoi parler de ses ex en couple n`est pas une mauvaise chose

Pourquoi parler de ses ex en couple n`est pas une mauvaise chose

1
PARTAGER

Parler de ses ex à son partenaire : une bonne ou une mauvaise idée ?  Nous sommes façonnés par nos expériences amoureuses, nos déceptions et nos joies antérieures. Et aussi curieux que cela puisse paraître, lorsqu'on est en couple, parler de ses relations passées peut être un véritable atout : explications et mode d'emploi pour survivre à ces dangereuses discussions.

Pour faire face à l'inextricable complexité des relations amoureuses, on a érigé un ensemble de règles sacrées, inspirées des comédies romantiques, de Sex & the City et des expériences de nos copines. Et si on s'accroche à ces règles parce qu'elles nous donnent à tort l'impression rassurante de maîtriser la situation, elles demeurent pour la plupart absurdes et farfelues. Outre la règle des trois jours, le tabou autour des ex figure en haut de cette table des commandements fantaisiste, sous prétexte que "Le passé, c'est le passé". Sauf qu'on ne peut jamais évacuer son passé aussi facilement. Au contraire, c'est ce qui conditionne notre présent, la personne que nous sommes aujourd'hui, nos envies et nos névroses dans une relation.

Quelqu'un qui a vécu une relation chaotique et instable risque d'exiger plus de confiance et de sécurité que ce qu'il n'est habituel de demander à son partenaire, par exemple, tandis qu' une personne qui a souffert d'un manque de communication risque d'être très angoissée à ce sujet.

Parler de ses ex peut donc être une étape primordiale pour consolider une relation : cela vous permettra de donner à l'autre des clés pour mieux vous comprendre. Cette discussion peut donc enrichir considérablement votre couple à condition, bien évidemment, d'éviter les écueils liés à ce difficile sujet. Par ego, manque de confiance, ou insécurité, parler des personnes que l'autre a aimées peut s'avérer compliqué, voire dangereux.

Voici 6 petits conseils pour réussir à parler sereinement de vos histoires passées histoire de vous éviter l'ironique mélodrame dans lequel vous vous faites quitter en parlant de vos ex.

1- Ne posez pas de questions dont vous ne voulez pas entendre la réponse

Ne posez pas de questions si vous ne pouvez pas supporter la réponse Remuer les cendres du passé revient à s'engager sur une pente dangereuse : le tout est de ne pas se jeter dans le vide. Car la tentation peut être grande de jouer les kamikazes : la frontière est parfois mince entre ce que vous avez envie de savoir par intérêt pour votre couple et ce que vous avez envie de savoir par curiosité malsaine. Mais il est inutile de lui demander combien de fois par jour il couchait avec sa copine nymphomane si vous savez que la réponse va vous faire angoisser et complexer. Le but n'est pas de s'auto-torturer, mais de mieux comprendre les besoins de l'autre dans une relation, alors évitez le masochisme (et donc les questions sur sa vie sexuelle d'antan).

2- Ne vous perdez pas en détails

Evitez de parler de la fois où vous avez fait un marathon sexuel de 3 jours avec votre ex Votre partenaire n'a pas besoin de savoir les surnoms que vous vous donniez, l'endroit où vous préfériez partir en week-end et les préférences sexuelles de votre ex. Gardez en tête que le but de ce retour en arrière est de renforcer votre relation actuelle : vous n'avez pas besoin de parler de tout. Ce qui est intéressant, c'est d'aborder vos ressentis par rapport à vos relations passées avec un regard objectif, pour réussir à cibler ce qui a été un handicap, une gêne ou un point fort.

3- Ne tombez pas dans les comparaisons

Traquer ses ex sur Facebook, la source n.1 de toutes nos névroses A l'ère des réseaux sociaux, le nom d'une personne suffit pour découvrir à quoi elle ressemble, ce qu'elle mange tous les midis, ce qu'elle aime et ce qu'elle fait tous les samedis soirs. Autrement dit, il est facile de tomber dans un phénomène qui malheureusement, n'épargne personne : la traque sur les réseaux sociaux, ou "stalking". Cette comparaison compulsive est une manière de se rassurer, de s'évaluer par rapport à des personnes de "références" pour votre partenaire. Il n'empêche que cela peut être la source de nombreux questionnements ou d'une perte de confiance en soi. Pour épargner à votre partenaire et à vous-même ces exténuantes névroses, rappelez-vous que s'il est avec vous, c'est parce que ça n'a pas marché avec cette personne-là. Vous avez même le droit de prendre un peu la grosse tête, et de vous dire que vous êtes mieux qu'elle. Peu importe qu'elle ressemble à un Ange de Victoria's Secret, qu'elle ait fait l'ENA et qu'elle milite avec WWF pour sauver des bébés pandas roux.

4- Interrogez-vous sur vos questions

Tournez 7 fois votre langue dans votre bouche... Toujours pour ne pas franchir la limite de la curiosité malsaine, qui mène droit au mélodrame, interrogez-vous sur la pertinence des questions que vous allez poser. Pourquoi avez-vous envie de savoir ça ? Parce que c'est intéressant dans le cadre de notre relation actuelle, ou parce que je suis jalouse de son histoire avec cette fille et que je veux en savoir plus ? Parler de ses histoires passées peut être un excellent moyen de mieux comprendre l'autre, car démêler les fils de notre passé amoureux nous conduit à clarifier nos besoins et nos exigences. Mais il est important de garder ce cap pour ne pas déraper sur des confidences qui pourraient entraîner de la jalousie ou une remise en question : si vous vouliez une crise, il suffisait d'aller chez Ikea, c'est plus simple.

5- Soyez compréhensif

Parlez de vos blessures : c'est important ! Toutes nos relations ne se terminent pas proprement, sur une honnête explication et des adieux en bonne et due forme. Il y a des histoires qui seront toujours plus douloureuses que d'autres : il y a des plaies qui survivent à la disparition des sentiments. Et il est important de parler de vos regrets, de votre frustration ou de votre tristesse à votre partenaire : dans un couple, pouvoir confier ses ressentis et ses blessures à l'autre demeure l'une des clés de la pérennité. Et avoir besoin d'en parler ne signifie pas forcément que la personne en question est toujours importante pour vous (si oui, c'est un tout autre problème), mais que vous n'avez pas encore digéré certaines choses. En discuter avec la personne que vous aimez peut aussi être l'occasion de remédier à cela, alors soyez ouvert, compréhensif, et faites sauter les tabous du passé.

6- Ne vous laissez pas prendre au piège des souvenirs

Evitez les accès de nostalgie ou les questionnements métaphysiques sur vos ex à votre partenaire Lorsque vous abordez le sujet de vos ex, veillez à ne pas vous perdre dans les méandres de vos souvenirs d'amours perdues. Peu importe votre complicité avec votre partenaire, ce n'est pas votre meilleure copine. Vous ne pouvez pas vous mettre à lui déballer l'historique de vos histoires amoureuses en allant jusqu'à vous demander devant lui ce que vous auriez pu devenir ou si vous vous retrouverez un jour. Méfiez-vous de la nostalgie des amours morts : c'est inutile et blessant pour votre partenaire. Quand vous parlez de vos ex, n'explorez le passé que pour trouver des clés qui rendront votre présent à deux meilleur.

 

Source: terrafemina.com


Femme Afrique

Commentaires

commentaires

1 COMMENTAIRE

  1. les femmes echoueront a ce test car elles parleront souvent de ce qui a ete bon dans cette relation passee.Les femmes font preuve d’une grande gratitude et du pardon.Au Benin on dit la femme fait toujours l’eloge du mari mort ou ex et jamais de celui qui est vivant.Le

LAISSER UN COMMENTAIRE