Pourquoi doit-on consommer du riz étuvé?

Pourquoi doit-on consommer du riz étuvé?

0
PARTAGER

La grande majorité du riz consommé dans le monde est du riz « blanc » poli, c’est-à-dire du riz dont on a enlevé l’enveloppe de son. Le riz peut être davantage raffiné grâce au procédé de l’étuvage mis au point il y a plus de 50 ans. Cette méthode consiste à tremper le riz sous une pression de vapeur d’eau avant de le décortiquer.

Ainsi, la plupart des minéraux et des vitamines contenus dans l’enveloppe sont pressés et conservés dans le germe grâce à la vapeur qui renforce la surface du grain. Le riz est ensuite séché, puis poli pour devenir du riz blanc ou brun étuvé.

Le riz étuvé offre aussi de meilleures qualités de cuisson : les grains de riz cuit ne collent pas entre eux et sont bien plus tendres et détachés que ceux du riz blanc ou brun traditionnel. Enfin, l’étuvage modifie la structure des grains de riz et les rend moins vulnérables aux insectes qui s’attaquent aux aliments stockés.

Lorsqu’il est cru, le riz étuvé a un aspect doré ; il redevient blanc comme neige après la cuisson.

A noter : il existe également du riz brun non poli étuvé. Il se caractérise par un temps de cuisson plus court et des grains mieux séparés.

Effet bénéfique sur la santé

Même après avoir été décortiqué, le riz étuvé conserve environ 80 % de ses vitamines et de ses minéraux originels, une contribution précieuse sur le plan nutritionnel à l’alimentation quotidienne.

Des qualités stables

Même s’il est maintenu chaud au bain-marie, le riz étuvé cuit garde particulièrement toute sa tendreté.

Toujours tendre

L’étuvage provoque la gélatinisation de l’amidon contenu dans les grains, ce qui les raffermit. Ainsi, le riz ne colle pas à la cuisson et reste plus tendre que les autres variétés de riz.

Un rendement élevé

Grâce à son traitement spécial, le riz étuvé absorbe davantage d’eau que le riz blanc traditionnel. Il est ainsi d’un meilleur rendement que la plupart des autres aliments d’accompagnement.

Florence Bayala

Afrique femme

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE