Mon mari se drogue et refuse de l'admettre, que faire?

Mon mari se drogue et refuse de l'admettre, que faire?

0
PARTAGER

Bonjour Fleur,

Depuis de nombreux mois le comportement de mon mari a changé radicalement et j’ai longtemps refusé de voir la vérité en face. En effet je pense qu’il consomme régulièrement de la cocaïne(après m’être documenté sur cette drogue). Ce qui m’a alarmé est son changement d’humeur spectaculaire, un soir il va être excité comme une puce, faisant de longs débats sur tout et n’importe quoi. Il va être aussi dans ces moments-là surexcité sexuellement, faisant des crises pour avoir des rapports quitte à créer une dispute et finissant toujours ou presque en insomnie. Le lendemain ou le surlendemain c’est le contraire, il est de mauvaise humeur, il prend tout en mal et peut s’énerver pour des futilités. Il en devient même agressif verbalement, m’insultant ou me rabaissant en m’accusant de faire ou de penser des choses insensées. Ensuite il passe au moins une fois par mois une nuit à faire la fête chez ses amis, à boire jusqu’à ce souler et ne voulant pas rentrer de la nuit. Une fois il a foncé dans un poteau électrique en voiture sans être ivre. Il ment beaucoup aussi en disant qu’il reste chez un copain alors qu’il s’en va faire la fête ailleurs. Bref ce n’est là qu’un résumé de ce que je vis et je sais qu’il a déjà eu des ennuis avec cette drogue. Quand je remarque qu’il s’isole quelques minutes et revient en se mouchant comme s’il était malade j’essaye d’amener le sujet ou de faire une remarque dans ce sens. C’est toujours pareil il refuse d’en discuter, il dit que j’hallucine, que je le prend pour un Drogué.. Je fais appel à tous ceux qui ont vécu ça pour me donner des conseils pour ne serait-ce que lui faire admettre qu’il a un problème et qu’il faut le soigner car il devient véritablement une autre personne. Je voudrais pouvoir communiquer avec lui sans l’effrayer. Merci d’avance pour vos réponses. Alyssa.

Réponse de Fleur

j’espère, Alyssa, que tu auras encore d’autres réponses qui pourront t’être utiles. Moi, je ne suis pas assez expérimentée pour te donner des conseils, sauf celui-ci : adresse-toi à une structure spécialisée. Il me semble que si ton mari nie sa toxicomanie, un dialogue du type « je sais que tu te drogues ! », « non, je me drogue pas ! » n’est pas vraiment positif ni constructeur. Même, et surtout, en lui mettant les « preuves » sous les yeux. En quoi cela peut-il l’aider ? Il y a aussi un autre aspect de la situation à prendre en compte, et non des moindres : c’est ta propre protection et ton bien-être. Tu dois pouvoir être chez toi en sécurité et dans une sérénité suffisante. Avoir un rapport sexuel forcé, notamment, ça me semble inadmissible. Pour toutes ces raisons, je crois vraiment que le mieux serait d’en parler à des personnes dont c’est le métier, et qui pourront vraiment t’aider.

Photo d’illustration

Afrique femme

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE