Mettez-vous à la place de votre ado

Mettez-vous à la place de votre ado

0
PARTAGER

Vos enfants viennent d’atteindre la puberté et, à la maison, c’est la guerre de tranchée ? Voici cinq conseils pour évoluer en douceur vers l’armistice.


 

Ca y est. Vos enfants viennent d’atteindre la puberté. Ils se rebellent. Provocations, disputes… Vos amis vous conseillent de prendre votre mal en patience. C’est le lot de la crise d’ado. Votre famille est-elle vouée à devenir un champ de bataille ? Non. Avec du tact et de la patience, il vous est possible d’améliorer la communication avec votre ado… et d’éviter les confrontations violentes. Cinq conseils pour trouver le ton juste qui apaisera les tensions.

Mettez-vous à sa place Les parents restent souvent interdits devant le comportement contradictoire et irrationnel de leur ado. Tantôt colérique, tantôt apathique, celui-ci fait toujours dans l’excès. Ses désirs contradictoires, tant celui d’être considéré comme un adulte responsable que celui d’être choyé comme un enfant, ne semblent relever d’aucune logique. Et pourtant… Comme nous au même âge, votre ado doit s’adapter à des transformations physiologiques importantes. 


Tout en cherchant son identité, il doit faire face à des pulsions sexuelles inconnues et assumer sa nouvelle apparence sous le regard pesant de ses camarades. Sorti de la sphère protégée de l’enfance, il doit prendre des décisions importantes concernant son avenir, sur lequel il se pose beaucoup de questions… En découlent souvent des sentiments de solitude et d’anxiété intenses qui engendrent des hauts et des bas émotifs.

Pour mieux le comprendre, réveillez vos souvenirs et rappelez-vous l’enfer de votre propre adolescence. Demandez-vous dans quelle mesure, adolescent, vous vous confiiez à vos propres parents et pourquoi ? Qu’attendiez-vous des adultes à cette époque ? Quelles ont été les discussions marquantes qui vous ont fait avancer et pour quelles raisons ? Quels étaient vos rêves et vos craintes ? Les réponses à ces questions vous aideront à mieux accepter le comportement de votre enfant. Et à répondre ainsi à son grand besoin d’écoute et de réconfort.

 

Source : notrefamille.com

Afrique femme

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE