Les sécrétions de la femme : changer votre regard sur ce phénomène...

Les sécrétions de la femme : changer votre regard sur ce phénomène féminin

0
PARTAGER

Lorsque le corps de la femme s’abandonne au plaisir, il s’ouvre et laisse émaner ses substances vaginales. D’abord, le vagin se lubrifie. Mais d’autres sécrétions du vagin sont émises ensuite, sorte de transpiration des muqueuses dont la composition est variable en fonction de la stimulation sexuelle. Certains hommes sont dérangés par ces sécrétions.

Du coup les femmes elles aussi sont gênées par crainte de déplaire. Le malaise des hommes peut venir en partie du fait qu’ils associent les sécrétions à quelque chose de dégoutant. A cela on peut les renvoyer à la façon dont leur sperme peut être reçu par les femmes. Le considèrent-elles comme dégoutant? Et eux-mêmes? A bien y regarder, le dégout n’est peut-être que l’apparence d’un réflexe de recul vis-à-vis d’un phénomène inconnu qui les dépasse et qu’ils ne peuvent maitriser. Le corps féminin est tellement mystérieux!

Or, hommes et femmes, vous pouvez changer votre regard sur ce phénomène féminin. Prenez en compte qu’il est à sa plus grande intensité au moment où la femme s’offre totalement à son partenaire et à elle-même. Elle s’ouvre comme une fleur, elle libère et offre ses parfums, son miel. C’est son don à la vie, au mystère.

Toutefois, si vous êtes gêné, ne vous forcez à rien, ne faites rien à contre-cœur. Acceptez cette appréhension comme une conséquence de votre éducation, de votre histoire. Vous évoluerez doucement en dialoguant tendrement. La même difficulté survient vis-à-vis des règles. L’homme comme la femme peuvent en être gênés. Il n’y a aucun inconvénient à faire l’amour pendant les règles. Considérez qu’au moment de ses règles, la femme s’offre dans son aspect le plus intime. Sa confiance et son ouverture est un cadeau pour l’homme.

Apprenez à accueillir les sécrétions avec un regard différent. Les sécrétions sont bien plus qu’une lubrification et les règles bien plus que l’évacuation d’une muqueuse qui n’aura servi à rien. Elles transportent, de même que le sperme, des qualités énergétiques tout-à-fait intéressantes.

 

 

Source : autre presse

 

Afrique femme

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE