Les émotions, ça creuse… surtout les femmes

Les émotions, ça creuse… surtout les femmes

0
PARTAGER

On mange sous le coup de l’émotion, a-t-on souvent coutume de dire. C’est le cas de 52 % des femmes, contre 20% pour les hommes, selon des travaux sur « l’émotionnalité alimentaire » et le surpoids publiés mercredi 10 avril dans l’American Journal of Clininal Nutrition, réalisée à partir d’un échantillon de 35 641 adultes participant à l’étude Nutrinet-Santé et interrogés en ligne.

L’influence des facteurs psychologiques sur le surpoids et l’obésité est de plus en plus reconnu. « Mais peu d’études explorent le lien entre le surpoids et l’émotionalité alimentaire » (le fait de manger sous le coup de l’émotion), explique Sandrine Péneau, chercheuse à l’Unité de recherche en épidémiologie nutritionnelle (UREN, U557Inserm-U1125Inra-CNAM-université Paris-XIII), dirigée par le professeur Serge Hercberg…

Florence Bayala

Afrique femme

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE