Les dangers pour la santé d’une consommation trop importante de sucre

Les dangers pour la santé d’une consommation trop importante de sucre

0
PARTAGER

Le sucre a mauvaise réputation. Certains le tiennent responsable de l’épidémie d’obésité et des cas de diabète qui se multiplient, en Occident comme dans les pays en développement. Sans compter ses autres effets néfastes.

Le sucre est une substance de saveur douce extraite principalement de la canne à sucre et de la betterave sucrière. Il est majoritairement formé d’un composé nommé saccharose.

L’excès de sucre entraine une dépendance, et le sucre a été et peut être comparé à une drogue.

Le sucre blanc privé de ses vitamines et minéraux d’origine par le raffinage, ces sucres appauvri nos réserves en magnésium, calcium, ou chrome. (un élément qui contribue, justement, à protéger du diabète.)

Ils favorisent les aigreurs d’estomac et les fermentations intestinales qui perturbent la flore bactérienne. Ce faisant, et toujours dans l’intestin, ils favorisent la constipation, diverses affections du colon, ou encore aggravent les mycoses (champignons), notamment le Candida albicans, cause de fatigues chroniques.

Lorsqu’on sait qu’une bonne partie de notre immunité dépend de l’équilibre de cette flore ; que le sucre tend à nous carencer en cuivre, un oligoélément anti-infectieux ; et que, parallèlement, plus on absorbe de sucres, moins nos globules blancs réussissent à neutraliser les microbes, on comprend que les sucres raffinés font dériver notre terrain loin de la santé.

Plusieurs études ont fait le lien avec les maladies cardio-vasculaires : le sucre, en effet, fait monter les triglycérides ainsi que le cholestérol LDL. Il peut favoriser des pathologies oculaires comme la cataracte et, par un phénomène que les scientifiques nomment glycation (liaisons anormales entre sucres et protéines), le vieillissement prématuré de tous les tissus de l’organisme. 


Des chercheurs y voient aussi un agent favorisant plusieurs cancers : du pancréas, de l’estomac, du côlon, de l’endomètre. Car aussi bien les bactéries que les champignons intestinaux et les cellules cancéreuses prospèrent grâce au sucre.

Nos conseils pour limiter le sucre dans votre corps :



- Opter pour du sucre complet ou intégral (du sucre roux)


- Doubler vos quantités journalières de crudités, de légumes, de fibres, céréales complètes, fruits.


- Ne consommer pas de sodas ou jus de fruits du commerce pour se désaltérer : l’eau est indispensable.


- Marcher, bouger, faites du sport : ça équilibre l’énergie et améliore le métabolisme. 


– Gérer votre stress pour ne pas manger n’importe quoi.

  

Yolande Jakin

Afrique femme

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE