Les bonnes raisons de manger des pâtes

Les bonnes raisons de manger des pâtes

0
PARTAGER

Alliées de notre silhouette, de notre forme et de notre budget, spaghetti, penne et coquillettes ont vraiment tout bon.

Les pâtes sont moyennement caloriques

Une assiette de 100 de pâtes nature apporte environ 350 calories, celles aux œufs sont légèrement plus caloriques.

Elles limitent les grignotages

Riches en sucres lents, les pâtes calent pour plusieurs heures. Autre atout, leur index glycémique moyen, qui permet de maintenir un taux de sucre stable dans l’organisme. Or moins de pics et de chutes de glycémie, c’est la garantie d’échapper à la fatigue et aux sautes d’humeur. Et quand on est en forme, quand on se sent moins stressé, on est moins tentée par les en-cas gras et sucrés.

Les pâtes sont riches en fibres

En 2003, l’Organisation Mondiale de la Santé a conclu que les fibres alimentaires étaient les seuls nutriments ayant réellement apporté la preuve d’une efficacité antikilos puisqu’elles pouvaient aider à prévenir la prise de poids et l’obésité. Dans l’idéal, il faudrait en consommer 30g/jour. Avec des pâtes semi-complètes, des légumineuses, des noix et amandes et/ou du pain complet, des fruits des légumes à chaque repas, on y arrive facilement.

Elles se cuisinent vite

Pourquoi la facilité de préparation des pâtes est-elle un atout santé ? Parce qu’elle évite de se rabattre, les soirs où l’on est fatiguée et où l’on manque d’inspiration, sur des plats préparés que l’on met au micro-ondes. Des menus prêts en quelques minutes, mais souvent riches en (mauvaises) graisses, en (mauvais) sucres, en sel et pauvres en protéines.

Les pâtes limitent le stockage des graisses

Les nutritionnistes l’ont vérifié : plus on mange de sucres lents, moins on mange de sucres rapides qui s’accumulent volontiers sous forme de graisses dans notre organisme, de préférence au niveau du ventre. Bien entendu, on peut trouver ces sucres lents dans bien d’autres féculents que les pâtes. Seulement ces dernières ont un index glycémique moins élevé et donc plus intéressant que le riz, les pommes de terre ou encore la baguette quand on veut perdre quelques kilos. En effet, plus l’index glycémique d’un aliment est haut, plus il force l’organisme à sécréter de l’insuline, une hormone favorisant le stockage. Et donc plus il risque de favoriser la prise de poids.

Comment bien les préparer ?

Dégustez vos pâtes al dente, c’est-à-dire légèrement résistantes sous la dent. Cela vous obligera à bien mâcher et vous favoriserez ainsi la sécrétion par votre organisme de plusieurs hormones coupe-faim.

 

Source : pratique.fr

Afrique femme

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE