L’endométriose expliquée aux femmes…

L’endométriose expliquée aux femmes…

0
PARTAGER

Le corps d’une femme est à la fois une machine exceptionnelle et une source de souffrances incompréhensibles. Certaines maladies exclusivement féminines demeurent de véritables énigmes.

C’est le cas, par exemple, de l’endométriose, un dysfonctionnement de l’endomètre encore mal diagnostiqué et pour lequel les traitements efficaces restent à l’étude. Quels sont les symptômes et les conséquences de cette pathologie qui touchent aujourd’hui près d’une femme sur dix ?

Qu’est ce que l’endométriose 

L’endomètre est une sorte de tissu qui tapisse l’utérus. Si l’utérus n’est pas fécondé, il se désagrège : ce sont les règles. On parle d’endométriose lorsque l’endomètre se déplace via les trompes utérines vers d’autres organes. Une fois à l’extérieur de leur environnement naturel, les « morceaux » d’endomètre continuent à se développer selon le rythme hormonal habituel et, de ce fait, saignent durant les règles. Le sang ne trouvant pas de « porte d’évacuation », les tissus le contenant enflent et deviennent douloureux.

Quels sont les symptômes de l’endométriose

Certains symptômes sont plus ou moins fréquents comme de violentes douleurs pelviennes pouvant entraîner perte de connaissance ou vomissements, des saignements principalement prémenstruels, la fatigue, la diarrhée ou la constipation, les troubles digestifs, les brûlures urinaires, le sang dans les urines, la lombalgie, la sciatique ou cruralgie, l’infertilité. Il y a autant de combinaisons de symptômes possibles que de femmes atteintes de la maladie.

L’accompagnement

Depuis quelques années, de nombreuses associations de soutien aux femmes atteintes d’endométriose se sont créées. La chanteuse IMANY, ambassadrice d’ENDOmind et elle-même malade, a récemment participé au projet ‘’ELLEstopEndo’’, une campagne d’information sur la maladie initiée par ELLE Magazine. Dans tous les cas, si vous vous reconnaissez dans l’un des symptômes cités, n’hésitez pas à en parler à votre gynécologue.

Le saviez-vous?

Autrefois, on pensait que les femmes touchées par l’endométriose étaient principalement des femmes de race blanche, issues de milieux relativement aisés et cultivés. En réalité, la maladie n’épargne aucune catégorie sociale. Néanmoins, il est vrai que beaucoup plus de cas sont répertoriés dans zones où les conditions de vie sont plus favorables, tout âge confondu.

L’association ENDOmind a pour vocation d’aider, de soutenir et de valoriser toutes les initiatives qui permettent de donner plus de visibilité à l’endométriose ainsi que d’avancer pour sa reconnaissance en tant que véritable enjeu de société et de santé publique. 

 

Source : black-in.com

 

 

 

Afrique femme

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE