Le sucre : considéré comme une drogue

Le sucre : considéré comme une drogue

0
PARTAGER

Consommer du sucre donne souvent une sensation d’euphorie. On retrouve-là la notion bien connue de dépendance. Combler ce manque devient la principale préoccupation de la personne dépendante. À ce titre, les sucres industriels raffinés sont tous aussi dangereux que l’alcool et le tabac, voir que les drogues dites « dures ». En effet, le sucre crée une dépendance aussi forte que la morphine ou la cocaïne.

La toxicomanie au sucre est devenue l’une des affections les plus répandues et les plus meurtrières de notre temps. Nous ne savons pas si c’est le « sucrisme » qui entraîne une dépendance ou un état de dépendance qui entraîne une « sucromanie », laquelle est susceptible de se déplacer vers d’autres dépendances (tabacomanie, toxicomanies, alcoolomanie…). Cette dépendance peut être psychologique mais aussi physique.

Si vous ne voulez pas intoxiquer votre enfant et risquer d’en faire un consommateur en puissance de drogues dures, supprimez le sucre blanc et remplacez-le éventuellement par du sucre de canne complet, du miel biologique non chauffé ou du sirop d’érable. Seule, une correction alimentaire permet de sortir de « l’enfer du sucre ». Mais, il est difficile d’éliminer totalement de son alimentation le sucre.

Fort heureusement, notre corps est doté de mécanismes de dépollution très puissants qui fonctionnent fort bien tant que nous leur apportons les substances et les nutriments dont ils ont besoin. Nous devons l’aider en consommant le plus possible d’aliments naturels complets qui vont lui fournir les vitamines et les enzymes dont il a besoin pour métaboliser et éliminer les substances indésirables. D’autant plus que nous ne sommes pas tous égaux face au sucre et que certains facteurs peuvent être aggravants : l’hérédité, les troubles du comportement alimentaire, le stress et l’absence d’activité physique.

N’oubliez pas que notre organisme n’a aucun besoin de sucre (ou saccharose) car son véritable carburant, le glucose, lui est fourni par la consommation de glucides complexes à base d’amidon qui n’ont aucune saveur sucrée. La première des choses est de bannir et de traquer les sucres raffinés. Consommez du pain complet, du germe de blé et de la farine de blé complète.

Un bon conseil toutefois. S’il vous est impossible de vous passer de vos sucreries quotidiennes, prenez-les à la fin des repas, plutôt qu’à jeun.

 

Mam Dieng

Afrique femme

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE