Le poivre, une épice qui guérit !

Le poivre, une épice qui guérit !

0
PARTAGER

Il faut savoir qu’en dehors de son utilisation en cuisine, le poivre noir est une plante médicinale souvent utilisée dans le domaine de la santé pour soigner un certain nombre de maladies, rhume, douleur, la gastro-entérite, les bronchites et il stimule la libido.

Le poivre noir est une épice au goût piquant et fort, obtenue à partir des baies entières du poivrier. Les fruits du poivrier sont récoltés avant leur maturité lorsqu’ils sont encore rouges. Séchés au soleil, ils deviennent noirs…

Excellent pour la digestion et réduit les flatulences

Les personnes qui souffrent d’une diminution de la production d’acide chlorhydrique dans l’estomac, ont de sérieux problèmes digestifs. Lorsque l’estomac ne produit pas suffisamment d’acide chlorhydrique, l’organisme est incapable d’absorber tous les nutriments (surtout les protéines), les vitamines (vitamine B12 en particulier) et les minéraux essentiels (calcium, zinc et manganèse). De plus, une faible acidité gastrique peut conduire à une infection bactérienne ou à une candidose (infection fongique).

Les principaux symptômes de l’hypochlorhydrie

Ce sont : mauvaise haleine, nausées, vomissements, éructations, maux de tête, ballonnements, flatulence immédiatement après les repas (gaz), brûlures d’estomac, indigestion, douleurs à l’estomac, diarrhée, constipation, allergies alimentaires, acné, prolifération bactérienne et fongique, infection parasitaire et démangeaisons autour de l’anus.

La consommation de poivre noir peut constituer une aide à la digestion. Il stimule les papilles gustatives situées sur toute la surface de la muqueuse linguale. Une fois stimulées, les papilles en avisent l’estomac et celui-ci réagit en augmentant la sécrétion d’acide chlorhydrique qui permet d’améliorer considérablement la digestion.

Un anti kilo !

En cas de régime, lorsqu’on privilégie les aliments sans gras, sans sauce, le poivre permet de réveiller les soupes, salades, viandes et autres poissons grillés, et donc de mieux supporter la diète.

Du poivre contre la bronchite, la laryngite, le rhume…

Le poivre facilite l’élimination des mucosités et possède une action désinfectante et antalgique locale. C’est pourquoi il est très utile contre : bronchite, laryngite ou rhume.

Le poivre anti gastro

Vous êtes sujet aux troubles intestinaux et aux gastro-entérites ? Pensez au poivre !

Le poivre est un antibiotique et un antiparasitaire intestinal qui permet également de réduire la fermentation. En curatif, si vous êtes déjà malade : Vous pouvez l’associer avec de la coriandre, du gingembre et surtout du curcuma, vous obtiendrez alors un puissant cocktail désinfectant.

Le poivre calme la douleur

Nos grands-mères utilisaient volontiers des onguents, c’est-à-dire des mélanges à base d’huiles, pour frictionner le corps et soulager certaines affections. Comme la moutarde, le poivre peut être employé dans la confection de linimenst efficaces contre les maux de tête, les douleurs articulaires, musclaires, la goutte…

Lui aussi tonifiant, excitant et riche en vitamine C, le poivre de Cayenne stimule la circulation sanguine, facilitant ainsi l’érection.

Yolande Jakin

Afrique femme

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE