Le pagne tissé Baoulé : quand le traditionnel s`allie au modernisme…

Le pagne tissé Baoulé : quand le traditionnel s`allie au modernisme…

0
PARTAGER

En pays Baoulé, le pagne revêt une signification particulière (les Baoulés sont un peuple appartenant au groupe Akan. Ils vivent au centre de la Côte d’Ivoire). Les tisserands des villages du centre du pays en détiennent le secret de fabrication. Le fil est tissé en bandes étroites de 10 centimètres de larges, les bandes ainsi obtenues sont assemblées pour former un pagne. Il existe trois variétés de pagne baoulé :

- celles dont les motifs sont faits en fil de soie, (ces pagnes ont un aspect luisant)

– celles dont les motifs sont semblables à la peau de panthère, appelés « golikplo » en langue baoulé (ces pagnes sont plus rares. Très peu de tisserands en maîtrisent la technique de fabrication).

– celles plus classiques avec des motifs en coton, qui sont d’ailleurs les plus répandus.

Chaque motif a un nom particulier et des symboles baoulés possédant une signification intrinsèque. Il est traditionnellement porté à la manière d'une toge lors des grands événements et des cérémonies.

Mieux, ces pagnes sont utilisés aussi pour l’habillement, la parure, le costume de travail et de cérémonie.

 

Yolande Jakin

 

 


Femme Afrique

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE